76e CONGRÈS Départemental - VOUILLÉ

1er JUIN 2019

Reportage Photos: Jean Paul GABARD

Reportage photos Nicole LAURANT

Photos Serge SEMELIER

********************

76e CONGRÈS de VOUILLÉ

***********

Au cours du repas de clôture, Patrik LAMY , président des Médaillés Militaires des Deux-Sèvres a remis à Jean Marie PETYT, Président de l'UDCR79 le Diplôme d'Honneur de la SNEMM  en témoignage de reconnaissance

******************

********************

UNION  DEPARTEMENTALE  DES COMBATTANTS REPUBLICAINS DES DEUX-SEVRES

( ex-F.D.C.R. FONDEE EN 1928 )

------------------

COMPTE-RENDU DU 76EME CONGRES DEPARTEMENTAL

ORGANISE PAR LA SECTION DE VOUILLE LE 1er JUIN 2019

SALLE MULTISPORTS DE VOUILLE

 

Cette réunion a fait l’objet, de la part du Président Jean Marie PETYT, d’une convocation à tous les Présidents de Sections, adressée en Mars 2018 avec ordre du jour et à des invitations aux Personnalités.

Il est procédé à l’accueil des participants et à la signature de la feuille de présence.

PERSONNALITES PRESENTES :

M. Jean Michel PRIEUR qui représente M. le Sénateur Jean Marie MORISSET,

M. Jean Luc DRAPEAU qui représente Madame Delphine BATHO, excusée,

Mme Magdeleine PRADERE (C. Départementale)

Lt Colonel Pascal HEMMERLE

M.Bernard AUDUSSEAU / UDAC

M. Bernard FONTAINE (Fd De Lattre ex DMD 79)

M . Maurice BOISGRELLIER, (Vice Président ONM)

M. Patrick LAMY (Président Membres Militaires 79 et Membre actif UDCR NIORT)

M. Alain CARDOUAT (Président MM Frontenay Rohan Rohan)

M. André MAINSON (Président CG & VM/FNACA

M. Alain ROUSSEAU (Président UNSOR)

M. René BONNEAU (Président ACPTT)

M. Michel COTILLON (Président PGCATM)

M. Pierre ROBIN (Président A du Génie)

M. Joseph GODET (Président Union Fédérale)

M. Claude BONNIN (Président Maginot)

PERSONNALITES EXCUSEES :

Mme Delphine BATHO, Députée

M. Guillaume CHICHE, Député

Mme le Préfet des Deux- Sèvres,

Mme Stéphanie SAVARIT, Directrice de l’ONAC VG 79

M. Jean Marie MORISSET, Sénateur

M. Philippe MOUILLET, Sénateur

M. Jacques SEGUIN, Président de l’Amicale des Porte-Drapeau

M. Bernard MAGNERON, Président FNACA

M. Pascal WIERZBICKI (Trésorier UDAC/Amis de la Gendarmerie)

OUVERTURE DE SEANCE PAR LE PRESIDENT JEAN MARIE PETYT

Le Président Jean Marie PETYT ouvre la séance à 9 H 45 et souhaite la bienvenue à tous les participants.

Il remercie particulièrement Monsieur le Maire, Stéphane PIERRON ainsi que son Conseil Municipal pour l’intérêt qu’ils portent aux anciens combattants et victimes de guerre. La salle du Centre Multisports a été mise gracieusement à notre disposition par la Municipalité de Vouillé pour le déroulement de la séance plénière de notre 76ème Congrès départemental.

Organiser un congrès n’est pas « une petite affaire » et sans l’aide des Municipalités qui acceptent de nous recevoir, nous ne pourrions plus nous rencontrer chaque année.

La section de Vouillé avait déjà organisé 4 congrès : En 1987 : le 45ème, en 1997 : le 54ème, en 2006 : le 63ème, en 2014 : le 71ème.  Cette année 2019 accueille le 76ème Congrès sous la présidence de Jean Claude GATINEAU.

Le Président, Jean Marie PETYT évoque le souvenir de Pierre DROUHET. Il remercie tous ceux qui se sont mobilisés afin que ce 76ème Congrès soit une réussite : Rémi GROUSSET, Régis GEAY, Serge SEMELLIER, Jeannette GREGOIRE, ainsi que tous les membres du Bureau de la section de VOUILLE.

Il adresse également ses remerciements chaleureux et sincères à tous les anciens combattants, veuves d’anciens combattants et sympathisants qui ont réservé cette journée pour notre belle association qu’est l’UDCR des Deux Sèvres ainsi que pour la confiance qui lui a été accordée depuis le congrès de Mougon en 1990, en qualité de Secrétaire Général pendant 25 années et comme Président depuis 2015 au Congrès de Brûlain. Cette confiance renouvelée chaque année au Bureau Départemental contribue au succès reconnu et parfois envié de nos Congrès Départementaux.

Le Président Jean Marie PETYT demande que toute l’assemblée ait une pensée pour tous les amis, qui, pour des raisons de santé n’ont pu se joindre à nous aujourd’hui à Vouillé, et aussi une pensée toute particulière pour nos regrettés camarades, toujours trop nombreux qui nous ont quittés depuis notre Congrès de l’an dernier à FORS :

Section de PAMPROUX :THOMAS Noël, 71 ans, AFN, Pdt de Section – CARTRON Benoit, 80 ANS, AFN – BLANCHARD Guy, 78 ans,AFN – ROSSARD Roland, 80 ans, AFN – GUERIT Pierre, 83 ans, AFN – TELLIET Jean Paul, 76 ans, AFN.

Section de  LEZAY :GACHET André, 83 ans, AFN

Section de FORS :PELLERIN JACKY, 83 ans, AFN – BLAIZEAU Pierre, 83 ans, AFN

Section de SOUVIGNE :TOUCHE Guy, AFN , GIBOIN Fernand, 100 ans, 39/45 – AUBERT Bernard, 78  

Section de LA CRECHE :CHAIGNE Jean, 83 ans, AFN – ASSAILLY Robert, 79 ans, AFN – PELLETIER Paul, 85 ans, AFN

Section de FENIOUX :PAQUEREAU Guy, 86 ans, AFN

Section de EXOUDUN :LONGEAU Claude, 81 ans, AFN, Président de Section – BLANCHARD Marc, 82 ans, AFN

Section de VOUILLE :ANDREAU Claude, 80 ans, AFN – GABORIT Jean Claude, 79 ans, AFN

Section de LES FOSSES :BARBEAU Michel, 79 ans, AFN

Section de NIORT :FENIOU Michel, 84 ans, AFN

Section de PAIZAY LE TORT :NOCQUET Olivier, 85 ans, AFN

Depuis 1991, 594 adhérents Anciens Combattants nous ont quitté.

N’oublions pas toutes les victimes civiles des attentats de Janvier 2015 et 13 Novembre au bataclan, au stade de France à Paris, 14 Juillet 2016 à Nice : 86 tués, 458 blessés, 26 juillet à ST Etienne de Vouvray : le prêtre Jacques Hamel est tué dans son église, le 20 Avril 2017 : le policier Xavier Jugel a est abattu sur les Champs Elysées, le 25 Mars 2018 au super U de Trèbes : 3 Morts et la mort d’un héros le Colonel Arnault BELTRAME, Strasbourg … Ces personnes qui ne demandaient qu’à vivre dans un pays libre et démocratique, qui n’eurent que le tort de se trouver aux mauvais endroits, aux mauvais moments, victimes de barbares sanguinaires et fous, revendiquant l’islam radical.

Que ne fait-on pas au nom d’une religion ? … Nous sommes dans un pays laïque, dans un pays de Droit et ne pouvons accepter cet état de fait.

Nos forces de sécurité : police, gendarmerie, armée, œuvrent 24 h sur 24 pour assurer la sécurité de tous. Ces hommes et femmes se battent, oublient leurs congés, et mettent leur vie privée de côté pour la collectivité, et là, sous prétexte de lutter contre une loi dont ils ne veulent pas, une petite minorité se permet de détruire le mobilier urbain, de mettre le feu aux biens d’autrui et à attaquer les forces de l’ordre jusqu’à blesser intentionnellement certains de ses représentants

Ne parlons pas, bien sûr, de l’immense majorité des « gilets jaunes » qui use du droit de manifester, mais de cette centaine de voyous, de sauvages, de black-bost, qui se moquent bien de ce droit et ne cherchent que la violence et la destruction.

Mais quelle est cette haine de la police ? Qui sont ces gens ?  Ils viennent aux manifestations, cagoulés, armés, mus par la haine… Tirons notre chapeau aux policiers, CRS et autres agents de sécurité pour leur bravoure et leur sang froid.

N’oublions pas surtout nos sapeurs pompiers présents dans notre vie quotidienne et qui ont sauvé aussi la cathédrale « Notre Dame De Paris ».

N’oublions pas, surtout, nos soldats en OPEX, Morts Pour la France au service de la paix, les deux Sous Officiers Alain BERTONCELLO et Cédric de PIERREPONT, décédés en opération au Bénin pour libérer des otages. Ils avaient choisi une vie faite du don de soi et non de revendications.

OUI notre jeunesse est belle, jeunesse de l’espérance. Nous pouvons croire et affirmer aujourd’hui qu’elle a pour nom tous ces soldats.

La guerre contre les barbares est déclarée et comme l’ont dit nos anciens de 14/18 : « on les aura, ils ne passeront pas. »

En hommage à la mémoire de tous ceux cités en ouverture de ce Congrès, en mémoire de nos camarades disparus qui représentaient des fidèles et attachantes figures de notre UDCR, je vous demande de bien vouloir observer debout une minute de silence.

MINUTE DE SILENCE

Le Président, Jean Marie PETYT, donne la parole à Jean Claude GATINEAU, Président de la Section de VOUILLE :

ALLOCUTION DE BIENVENUE DE JEAN CLAUDE GATINEAU, PRESIDENT DE LA SECTION DE VOUILLE

La Section UDCR de VOUILLE est heureuse de vous accueillir pour ce 76ème Congrès départemental. Les membres de notre section remercient particulièrement Monsieur le Maire de la commune, Monsieur Stéphane PIERRON et le personnel du service technique pour l’aide précieuse qu’ils ont bien voulu nous apporter. Remerciements également à tous les congressistes pour leur participation à cette journée d’informations et de convivialité.

Pour ceux qui ne me connaissent pas, je me présente : Monsieur GATINEAU Jean Claude, né le 2 Mars 1940 à NIORT et bien connu dans le monde associatif. Lors de l’Assemblée Générale de la Section UDCR de VOUILLE en Février 2017, Rémi GROUSSET a fait savoir qu’il ne souhaitait plus assurer la présidence pour des raisons de santé. N’ayant pas de candidat parmi l’assistance, le Président Départemental Jean Marie PETYT m’a demandé s’il me serait possible que j’assume cette fonction. Après discussion, je lui ai fait savoir que j’aurai besoin d’un peu de temps de réflexion, ayant de nombreuses fonctions tant dans le milieu combattant que celui de l’action sociale. Après quelques jours, je lui ai confirmé mon accord pour cette mission. Lors de la réunion de Bureau de la section du 11 Octobre 2017, je suis coopté à l’unanimité par celui-ci, puis élu président à l’Assemblée Générale le 10 Février 2018. Cette décision n’a pas été difficile à prendre, car j’avais participé durant douze années aux voyages mémoire que Jean Marie PETYT organisait avec de nombreux adhérents de la section de Vouillé qui nous accompagnaient. De plus, la section compte de nombreux adhérents anciens combattants ou sympathisants, tous très reconnaissants de la mission que les membres du bureau et moi-même peuvent leur apporter. Aussi, je profite de l’occasion qui m’est donnée pour remercier notre ancien Président Rémi GROUSSET pour le travail qu’il a accompli durant de nombreuses années.

Merci pour votre écoute et je vous souhaite au nom de notre section, un très bon congrès et un bon après-midi de convivialité. Encore Merci.

Le Président Jean Marie PETYT donne la parole à Nicole LAURANT, Trésorière, afin qu’elle présente son rapport financier :

RAPPORT FINANCIER DE NICOLE LAURANT, TRESORIERE

La Trésorière, Nicole LAURANT tient à remercier l’ensemble des Sections pour le respect des délais lors des différents règlements effectués au cours de l’année (assurance SMACL – Cotisations) A ce jour : 390 adhérents membres Actifs, 91 adhérents membres Sympathisants et 59 Adhérentes Veuves.

Elle remercie également MM. Jean Pierre FAZILLEAU et Camille JUBIEN de s’être déplacés à La Crèche pour la vérification des comptes.

Le budget actuel permet de supporter le coût du bulletin d’Infos de 20 pages édité 2 fois dans l’année, mais celui-ci est destiné à se restreindre étant donné le nombre de disparitions de nos camarades, ce qui pourrait nous amener à prévoir une augmentation de la cotisation dans les années à venir

Il n’est cependant pas prévu d’augmentation de la cotisation pour l’année 2020.

Pour notre fonctionnement, il y a aussi un coût d’affranchissement :

  • Pour l’envoi des bulletins aux différentes personnalités et aux adhérents indépendants
  • Pour les différents courriers adressés aux sections notamment, dans le souci d’une bonne communication, en janvier pour la nouvelle année, en avril et en Octobre pour annoncer les 2 réunions annuelles et pour l’envoi des comptes-rendus.
  • Pour la demande de règlement de l’Assurance SMACL
  • Pour le traitement des dossiers « secours » avec l’ONAC
  • Site udcr79.fr 

Le coût de l’abonnement annuel reste inchangé à ce jour : 112,67 € qui se décompose comme suit : 100,68 € pour le site et 11,99 € pour le Domaine.

Nous avions en valeur en stock au 31/12/2018 : 930 €

Plaques, palmes : 855 € - Médailles : 75 €

  • La Trésorerie de l’Association se présente, à la date du 31 Décembre 2018, comme suit :
  • Compte courant : 157,97€
  • Livret A : 4450,21€

RAPPORT DE LA COMMISSION DE CONTROLE

Les contrôleurs MM. Jean Pierre FAZILLEAU et Camille JUBIEN font part de l’excellence de la tenue des comptes effectuée par Nicole LAURANT et donnent leur approbation.

L’Assemblée donne quitus à la Trésorière sur sa comptabilité 2018.

Le Président Jean Marie PETYT intervient pour souligner le travail remarquable effectué par cette dernière, qu’il remercie chaleureusement.

Applaudissements de l’Assemblée.

PRESENTATION DU CONSEIL D’ADMINISTRATION et du BUREAU 2019/2021

Tous les présidents de section sont membres du Conseil d’Administration.

Un nouveau membre a été coopté dans le Bureau. Il s’agit de M. Hervé FROST, OPEX, de CHAIL ST VINCENT.

L’Assemblée entérine cette candidature à l’unanimité.

Le Président Jean Marie PETYT informe l’Assemblée de la nomination de Monsieur Guy ROUSSEAU au titre de Président Adjoint, étant donné ses états de service et l’aide précieuse qu’il lui apporte.

L’Assemblée approuve cette nomination à l’unanimité.

Mme Dany GRANDSART, membre du Bureau, est proposée à la fonction de Secrétaire Générale en remplacement de Monsieur Guy ROUSSEAU.

L’Assemblée approuve cette nomination à l’unanimité.

M. Michel GRANDSART, membre Ancien Combattant de la Section de VOUILLE, M. Jean Paul RETORÉ, Orphelin de guerre Membre de la section de Niort sont proposés à la fonction de Contrôleur aux comptes.

L’Assemblée approuve cette nomination à l’unanimité.

Le Bureau 2019/2021 de l’UDCR 79 est désormais établi de la façon suivante au terme de ce Congrès :

Président d’Honneur :                                          Pierre DROUHET                      VOUILLÉ

Président Départemental                                      Jean Marie PETYT                    NIORT                            

Président Adjoint                                                   Guy ROUSSEAU                       SOUVIGNE                  

Secrétaire Générale                                               Dany GRANDSART                  VOUILLÉ                      

Trésorière Départementale                                   Nicole LAURANT                      LA CRECHE                 

Trésorier Adjoint                                                   Robert GIRAUD                        FRESSINES
Vice-présidents                                                       Rémi DUBOIS                           LES FOSSES

                                                                                 René LEVEQUE                       CHAIL/St Vincent

                                                                                 Jean Claude GATINEAU         VOUILLÉ

Membres du Bureau                                              Hervé FROST                            CHAIL/St Vincent                                                                                               Raymond INGREMEAU          NIORT
                                                                                 Régis GEAY                               VOUILLÉ
                                                                                 Rémi GROUSSET                     VOUILLÉ
                                                                                                     Jeanne GREGOIRE                  VOUILLÉ
                                                                                                     Serge SEMELIER                     VOUILLÉ

Contrôleurs aux comptes                                      Jean Pierre FAZILLEAU          BRULAIN

                                                                                 Camille JUBIEN                         FENIOUX

                                                                                 Jean Paul RETORÉ                   NIORT

                                                                                 Michel GRANDSART               VOUILLE

Porte-Drapeau                                                       Henri HALLEY                          LA CRECHE

Suppléant –                                                            Jean Paul RETORÉ                   NIORT

CANDIDATURE CONGRES 2020 – et 2021

Le Président Jean Marie PETYT annonce la candidature du prochain Congrès qui pourra se tenir en 2020 à ST GELAIS, lieu où il réside. Contact a été pris à ce sujet avec Monsieur le Maire de St-Gelais qui a donné son accord. Le repas aura lieu à ECHIRE.

Nous n’avons pas encore de perspectives pour 2021.

Nous sommes dans la réflexion pour organiser des congrès tous les deux ans…

ALLOCUTION DE M. LE MAIRE DE VOUILLE, STEPHANE PIERRON

RAPPORT D’ACTIVITE PAR LE PRESIDENT JEAN MARIE PETYT

Bulletin INFOS

Le bulletin est un élément primordial de communication pour tous les membres de notre Association. Il relate nos grands évènements, la vie de nos sections, les avancées sociales… Tous ces articles sont illustrés par de nombreuses photos. La mise en page est réalisée par Jean Marie PETYT ce qui permet une économie de coût d’impression.

Notre bulletin est précieux. Il constitue notre objet de liaison et le trait d’union entre toutes les sections et leur base.

Site UDCR

La mise à jour régulière des informations sur tous les sujets : infos sociales, vie des Sections, mémoire de l’histoire, ONAC 79, mémorial … est entièrement réalisée par Jean Marie PETYT

Depuis son ouverture, le site a été visité plus de 25000 fois. Merci de continuer à venir vous informer et à faire   connaitre notre site à vos amis et aussi à contribuer à l’alimenter par vos articles … vos photos … vos récits qui seront ensuite mis en forme pour parution.

Montant de la Retraite du Combattant

En 1930 la retraite annuelle du combattant se montait à 2230, 47 F, ce qui correspond à 352 € de nos jours. En 2000, elle était de 395 € et en 2019 elle est de 750 €, ce qui constitue une nette progression.

Ce sont les responsables d’Associations de combattants qui se sont battus à Paris au sein de l’UFAC afin d’arriver à ce résultat.

L’union des anciens combattants est une force y compris électorale.

ONAC et VG

Il faut également se battre pour garder cet organisme dont les deux missions essentielles sont la Solidarité et la Mémoire. La politique de Mémoire de l’ONAC s’est développée en même temps que le travail de Mémoire est devenu cause Nationale.

L’ONAC dispose de crédits d’action sociale destinés à soulager les ressortissants rencontrant des difficultés financières passagères. L’ONAC gère les droits des anciens combattants et victimes de guerre.

Notre Association est le relais entre les ayant- droits et l’ONAC. Il convient pour toute demande, de vous adresser à votre Président de Section ou au Président UDCR 79.

La Directrice de l’ONAC, Mme SAVARIT, a une excellente écoute et les dossiers sont rapidement traités.

Combattants 1962/1964

Après une longue lutte, les associations de Combattants ont obtenu enfin gain de cause afin que les combattants 62/64 soient reconnus en tant que tels et obtiennent la carte du combattant. N’oublions pas les 500 morts enregistrés durant ce laps de temps.

Cette reconnaissance a été entérinée par décret du 12 Décembre 2018 signé de M. Gérald DARMANIN et de Mme Geneviève DARRIEUSSECQ.

Chaque section doit faire une large information afin que les ayant-droits puissent se faire connaître.

Selon le journal des Combattants, 50.000 personnes seraient concernées dans toute la France pour un coût de 6,6 millions d’Euros. Cette mesure aura une application progressive et jouera pleinement les années suivantes.

RAPPORT MORAL DU PRESIDENT JEAN MARIE PETYT

Marcel Pagnol écrivait dans "Jean de Florette" : " la Vertu, ce n'est pas de se taire, de fermer les yeux, de ne pas bouger. La Vertu, c'est d'agir, c'est de faire le Bien. On n'en a pas tellement l'occasion.

Modestement mais avec conviction, nous nous inspirerons de ce message afin de faire bouger les choses et ainsi obliger les responsables politiques à retrouver la Vertu, à faire le Bien !

Nous y sommes encouragés par l'exemple de Monsieur André Maginot, Ministre des pensions en 1919, dont le caractère intègre magnifiait à la fois le député humaniste puis le ministre déterminé qu'il fut et le courageux sergent grièvement blessé qu'il devint pendant la Grande Guerre.

Pendant les quarante dernières années, et aujourd'hui encore, les successeurs de Monsieur André Maginot désignés comme ministre délégué ou secrétaire d'Etat en charge des Anciens combattants, placés là temporairement en attente d'autres postes, ont été passifs, comme non concernés par le caractère noble de leur fonction. Excepté Mrs MASSERET et MEKACHERA qui ont accompli leur mission dans un souci d’objectivité et de sérieux au service du monde combattant, Ils se sont essentiellement préoccupés de gestion, en comptables mesquins, au détriment de l'aspect humain de leur mission et du rôle social qu'ils doivent incarner.

Pendant les quarante dernières années et aujourd’hui encore, aux revendications légitimes présentées de façon déférente aux autorités concernées par les différentes associations d'Anciens Combattants, sous forme de vœux, de souhaits, de motions, de questions écrites ou orales, les réponses ont toujours été les mêmes :

Au pire : Attendez, Attendez, ce n'est pas le moment, la situation budgétaire ne le permet pas ; Il vous faut donner l'exemple de la rigueur !

Au mieux : Nous avons pris conscience du problème présenté qui a retenu toute notre attention, le gouvernement place la situation des Anciens Combattants au cœur de ses priorités ! D’ailleurs, une commission interministérielle va être constituée à ce sujet, les conclusions vous seront communiquées prochainement.

Et les années passent, passent…sans résultat sinon quelques maigres subsides distribués de-ci de-là au prix d'une extrême usure des responsables d'associations et surtout de la perte de confiance du monde Combattant à l’égard de l'autorité politique.

Le projet de loi de finances aux anciens combattants est venu devant l’Assemblée Nationale le 2 novembre dernier et pour la première fois, il n’a pas fait l’objet d’une séance exclusive, mais englobée dans le temps imparti au budget des Armées…

Logique si l’on considère que les Armées chapeautent désormais l’administration des Anciens Combattants.

Et pour la première fois, il y avait pour cette séance, deux membres du gouvernement sur les bancs des ministres, Mmes Parly et Darrieussecq, qui devaient ainsi « faire le poids » face au ministre du budget.

Il y a deux ans, nous avions un secrétaire d’Etat chargé des AC et de la mémoire. L’an dernier, on nous a privés de ministre dédié, mais nous avions une séance spécifique. Cette année pas de débat spécifique. Qu’en sera-t-il l’année prochaine ?

Ainsi se prépare imperceptiblement, sans attendre que nous soyons tous partis, la lente disparition des AC du paysage « moderne » mais revenons à notre budget.

En 1970 un député commençait son réquisitoire par un tonitruant : « votre budget, M le Ministre est triste comme un jour des morts ! »  On ne peut pas dire que la cuvée 2019 soit d’aussi mauvaise facture, mais le budget et en baisse de près de 4% essentiellement en raison de la diminution des parties prenantes et en dépit des mesures nouvelles qui sont présentées.

Mais n’oublions pas qu’il reste encore près de deux millions de ressortissants de l’ONAC-VG.

Si tous les intervenants ont salué les deux mesures « phare » du projet 2019 à savoir la carte 62/64 et la situation des harkis, quelques députés de l’opposition ont insisté pour aller plus loin en revalorisant la valeur du point de pension et l’indice de la retraite du combattant en vue de rattraper les pertes du pouvoir d’achat des pensions

 EN VAIN.

Inflexible, le gouvernement a fait savoir par la voix de sa représentante ; qu’on en resterait là pour le moment, « au nom des réalités économiques et budgétaires », tout en faisant valoir que ces décisions auraient été prises avec l’aval du monde combattant, qui a préféré, selon Me Darrieussecq, l’extension de la carte plutôt que l’augmentation des pensions.

L’UDCR des Deux-Sèvres, pour sa part, n’a jamais participé à cette tractation.

La préservation des droits peut et doit s’accompagner de leur revalorisation.

Une réalité, c’est que l’Etat réalise cette année encore une économie de plus de 160 millions d’euros, somme avec laquelle on pouvait sensiblement améliorer la situation des plus démunis et effacer quelques injustices.

La revalorisation du point de pension et de l’indice de la retraite du combattant seront nos priorités dans le budget 2020, il en sera de même pour l’amélioration de l’aide sociale pour nos veuves ainsi que le maintien des ONAC départementaux.

L’UDCR 79 en appelle plus que jamais à l’unité dans la lutte pour préserver et améliorer nos droits, la rencontre annuelle avec nos Parlementaires sera l’occasion de rappeler que nous existons encore.

Dans notre société, le discours dominant nous veut autonomes, actifs ; il nous revient de prendre notre vie en main. Ce qui est valorisé, c’est la réussite individuelle.

Cette façon d’envisager les choses nous divise et nous met en concurrence : travailleurs et chômeurs, bons et mauvais pauvres. Les uns actifs et méritants, les autres passifs et profiteurs.

Depuis une quarantaine d’années, les risques liés au travail, les aléas de la vie ne relèvent plus de la responsabilité de l’État, qui n’aurait pas fourni les bases nécessaires à une certaine sécurité d’existence, mais de la responsabilité de l’individu lui-même qui n’aurait pas mis en place toutes les conditions pour réussir et atteindre ses objectifs. « Nous sommes dans une société où l’on encense les parcours individuels, a fortiori s’ils ne démarrent « de rien » ».

Individualiser, cela signifie notamment nier que les difficultés que vivent les retraités, les chômeurs ou les bénéficiaires du revenu d’intégration sociale (RIS) ont aussi et souvent d’abord des causes sociales, politiques.

Ce sont les individus qui sont pointés du doigt alors que les écarts entre les riches et les pauvres se creusent de plus en plus, que les inégalités deviennent normales et permettent aux plus puissants de s’enrichir dans l’impunité la plus totale.

Ces idées préconçues, alimentées par les médias, divisent et provoquent de la rancœur.

On voit aujourd’hui des personnes tenir un discours du type : « Les réfugiés ont droit à des allocations et au logement alors qu’il y a des Français qui dorment dans la rue ! C’est injuste ! ».

Là encore, on oppose deux catégories distinctes de personnes, sans prendre le recul nécessaire pour se demander si elles n’ont pas quelque chose en commun.

Méfions-nous des aboyeurs en meute et des professionnels de l’indignation à géométrie variable qui jettent de l’huile sur le feu dans l’espoir d’assouvir leurs ambitions.

Pour nous anciens combattants LE DEVOIR PASSAIT AVANT LES DROITS.

En conclusion

On dit de notre économie qu'elle est une chose trop importante pour être confiée aux seuls politiques.

                Ce n'est pas encore démontré !

On dit aussi que la guerre est une chose trop importante pour être confiée aux seuls militaires !

                Ce n'est pas encore démontré !

Par contre, ce que nous pensons avoir démontré, c'est que l'administration et la gestion des Anciens Combattants est une chose trop délicate et sensible pour être confiée à certains hommes politiques qui se réfugient derrière le rideau des contraintes budgétaires ou réglementaires afin de ne rien entreprendre

Nous savons qu'il existe des hommes et des femmes responsables qui comprennent notre démarche

S'ils s'inspirent de l'œuvre de Monsieur André Maginot, ils trouveront à la fois la raison et le cœur d'accomplir une haute et noble mission au service des Anciens Combattants.

La Raison car le Monde Combattant forme une population fidèle aux idéaux de la République.

L'autorité politique peut compter sur elle en temps de guerre, lors d'une crise comme en temps de paix.

C'est un gage essentiel pour la cohésion nationale.

Essayons malgré tout, de profiter à fond du temps qui nous reste.

N’arrêtons pas de chercher à avoir des activités qui nous plaisent, s’engager dans une association en est-une.

Mettons de la couleur dans notre grisaille.

Sourions aux petites choses de la vie qui mettent du baume dans nos cœurs.

Et malgré tout, il nous faut continuer de profiter avec sérénité de ce temps qui nous reste.

Essayons d’éliminer les « après », je le fais après, je dirai après, j’y penserais après.

On laisse tout pour plus tard comme si « après » était à nous.

Car ce qu’on ne comprend pas, c’est que : après le café se refroidit, après, les priorités changent,

Après le charme est rompu, Après la santé passe, Après, les enfants grandissent, Après les parents vieillissent Après les promesses sont oubliées, après le jour devient la nuit, après, la vie se termine et après c’est souvent trop tard

Alors ne laissons rien pour plus tard.

Car en attendant toujours plus tard, nous pouvons perdre les meilleurs moments, les meilleures expériences, les meilleurs amis, la meilleure famille.

Le jour est aujourd’hui. L’instant est maintenant, nous ne sommes plus à l’âge où nous pouvons nous permettre de reporter à demain ce qui doit être fait tout de suite.

Le cœur car il s'agit d'hommes et de femmes qui ont souffert.

Au combat, ils ont démontré leur courage et leur abnégation. Aujourd'hui, souvent âgés, blessés ou invalides, ils se consacrent, bénévolement pour la majorité d'entre eux, au service des autres.

Leurs magnifiques successeurs en Opex sont fiers de les prendre en exemple.

De fait, toutes les générations du Feu se ressemblent et se rassemblent.

RESPECT, CONSIDERATION, PRESERVATION et AMELIORATION de nos DROITS ?

On nous doit bien cela car à vingt ans nous avons fait notre DEVOIR avant de réclamer des DROITS et 30.000 d’entre-nous ont eu le DROIT et le DEVOIR de mourir pour la France.

Applaudissements de l’Assemblée.

INTERVENTION DE Monsieur AUDUSSEAU, Président de l’UDAC 79

Monsieur AUDUSSEAU fait part de sa déception concernant la réunion de L’UFAC . On pouvait s’attendre à quelque chose de nouveau, à un débat, des questions, et non à des sujets tels que les attributions de départements et de sections. Un nouveau Président a été mis en place.

Où sont nos OPEX ? On ne parle pas de notre jeunesse … Pour qu’ils prennent des fonctions, les départements vont se rassembler. Une main est réellement tendue vers cette 4ème génération du feu.

Inauguration de la salle ARNAUD BELTRAM fin juin (mise en œuvre par l’ancien président de l’UDAC)

L’UFAC doit rester le premier interlocuteur,

Nous devrons être très attentifs à l’avenir de l’ONAC VG

INTERVENTION Du Lt Colonel HEMMERLE

L’ENSOA recevra en Juin Mme DARRIEUSSECQ. Elle vient dans le cadre du programme de promotion des jeunes, des cadets de la défense. Parmi les sujets qui seront évoqués : Le Service National Universel

13 Départements préfigurateurs qui vont accueillir 3000 Jeunes pendant 2 semaines sur volontariat,

Puis 800 000 jeunes dans tous les départements.

Retour d’expérience le 19 Juillet. Le Général va rendre compte lui-même au Ministère.

Le Président Jean Marie PETYT donne la parole à M. Jean Claude GATINEAU qui intervient au nom de Mme SAVARIT, Directrice de l’ONAC des Deux-Sèvres :

INTERVENTION du SD ONAC VG des DEUX SEVRES

Mme SAVARIT prie l’assemblée de l’excuser pour son absence. Elle a demandé à M. GATINEAU, Vice Président, de la représenter et de transmettre son message :

Rappel :

Le service départemental des Anciens Combattants et Victimes de Guerre des Deux Sèvres est un service territorial de l’ONACVG, établissement public administratif sous tutelle du Ministère des Armées, qui exerce ces missions de solidarité au profit des Combattants et de leurs ayants droits, et de mémoire combattante et citoyenne au profit de tous et en particulier des plus jeunes.

Les 3 agents du service sont des fonctionnaires du Ministère des Armées affectés à l’ONACVG, donc des agents publics qui répondent en équité aux usagers et aux ressortissants et ayant-droits.

Retour sur l’année 2018 : quelques temps forts :

  • Présence du service dans 3 rallyes citoyens et de multiples interventions avec les établissements scolaires sous forme d’ateliers pédagogiques ou l’organisation de témoignages.
  • Le centenaire de la Première Guerre Mondiale, de nombreuses initiatives sur le territoire : expositions, projets qui a mobilisé toutes les communes, toutes les écoles, toutes les familles.
  • Collecte du Bleuet de France des 8 mai et 11 novembre avec de très bons résultats, avec des jeunes collecteurs très motivés (22674 € collectés en 2018, soit une progression de 20 %.)
  • 5 commissions solidarité pour un budget de 176500 €.
  • Une activité reconnaissance et réparation marquée par l’annonce de l’attribution de la carte du combattant et du titre de reconnaissance de la Nation aux soldats présents en Algérie du 3 Juillet 1962 au 1er Juillet 1964.

Axes majeurs et priorités pour 2019

  • Reconnaissance et Réparation : répondre aux demandes de cartes du Combattant/TRN, au titre de l’AFN 62-64 sans délaisser les autres demandeurs ni l’instruction des demandes de retraites du combattant. (Dans notre département, près de 350 dossiers reçus par le service dont 178 ont été intégralement instruits et la demande de retraite du combattant validée).
  • Solidarité : Répondre aux besoins sociaux de nos ressortissants les plus fragiles, combattants de tous âges, aux retraites peu élevées, sans emploi blessés, veuves sans droits propres en matière de retraite ou pension de réversion faibles … et aux besoins ponctuels, maladie, décès. Les dossiers sont présentés de manière anonyme en commission.
  • Mémoire :
  • Histoire et mémoires de la Guerre d’Algérie, axe d’implication forte pour le service auprès des enseignants et des établissements scolaires pour mettre à leur disposition des supports pédagogiques.
  • Des moments forts ont déjà eu lieu cette année : une conférence et exposition à la mairie de Niort avec un temps d’échange avec des élèves de collèges et lycées, et des actions engagées pour la valorisation du site du mémorial de Mazières en Gâtine, où des élèves du Collège de Bressuire ont été accueillis sur le site et ont pu travailler sur l’histoire de ces conflits et échanger avec des témoins.
  • 75ème anniversaire des débarquements et de la Libération du territoire national
  • 80ème anniversaire du déclenchement de la Seconde guerre mondiale.
  • 65ème anniversaire de la Bataille de Dien Bien Phu et hommage national aux anciens combattants de la Guerre d’Indochine qui aura lieu le 8 JUIN à Paris aux Invalides et le 13 Juin à Niort.
  • Panthéonisation de Maurice Genevoix
  • 80ème anniversaire de la Retira da (Guerre d’Espagne)
  • Mémoire des OPEX et armées d’aujourd’hui.

Autant de priorités qui seront à décliner sur le territoire du département et qui se feront avec la mobilisation de tous.

Le Président Jean Marie PETYT remercie Madame SAVARIT pour l’excellence de son travail et sa disponibilité.

INTERVENTION DE MME PRADER, CONSEILLERE DEPARTEMENTALE

Madame PRADER remercie les associations pour leurs actions et les rites destinés à rappeler et honorer les anciens Combattants. C’est un devoir et un besoin d’évoquer le passé, les affres de la guerre, de se recueillir aux Monuments aux Morts et de célébrer les résistants. Ce sont des clefs pour le présent et un pont qui relie notre histoire à notre actualité. Réaffirmons les valeurs républicaines.

INTERVENTION DE M. JEAN MICHEL PRIEUR, représentant les SENATEURS

Rencontres à la Maison du Combattant à NIORT. A force de ténacité et de courage politique les choses ont avancé concernant les revendications des Anciens Combattants. Le Gouvernement a tenu sa promesse et a émis une proposition de Loi concernant les Anciens Combattants d’Algérie 1962/64. Le point de pension a été revalorisé. Les Associations sont tournées vers les OPEX dont la plupart ont une carrière courte. Afin d’assurer leur reconversion, il existe un Centre de Formation en Vendée.

Le travail de l’UDAC est important.

 Monsieur PRIEUR remercie les associations de mettre en évidence les besoins et de transmettre la parole des Anciens Combattants.

INTERVENTION DE M. DRAPEAU, représentant Mme Delphine BATHO, députée

M. DRAPEAU excuse Mme Delphine BATHO de son absence et assure l’assistance de la fidélité de son engagement à nos côtés.

Il salue le Président Jean Marie PETYT pour tout son travail et son abnégation. Travail précis et étayé, ancré dans l’humanisme.

Il souligne les avancées concernant les ayants droits 1962/64, les harkis, la longue lutte pour les Anciens Combattants et leur famille, l’association aux OPEX.

Les droits accordés aux Anciens Combattants ne sont pas une simple ligne budgétaire, c’est un devoir de la Nation.

Ayons confiance en nos jeunes qui font preuve de conscience et de maturité.

Les interventions des personnalités sont vivement applaudies par l’Assemblée.

ALLOCUTION DE CLOTURE DU 76ème CONGRES DU 1ER JUIN 2019 à VOUILLE PAR LE PRESIDENT JEAN MARIE PETYT

Mesdames et Messieurs les Elus, Messieurs les Présidents, Mesdames et Messieurs, CHERS AMIS (es)

Il m’appartient de conclure ce magnifique congrès et je n’aurais qu’un seul mot :

Le temps passe et nous ne pouvons-nous cantonner uniquement sur nos souvenirs. Pourtant de notre vie, nous ne balaierons jamais ce passé, dont beaucoup portent encore les stigmates.

Maintenant quoique l’on y fasse, notre génération fait partie des personnes âgées !

Oui, ce terme parait défavorisant, mais cela est un fait qu’il faut prendre en compte. Nous avons traversé les bouleversements d’avant et après-guerre 39/45.

Nos 20 ans sont passés sous le vent du drapeau de notre pays.

Ouvrir le débat sur l’âge de la vieillesse nous conduit à la bataille nationale des anciens. Pour nous, les vétérans d’Afrique du Nord, notre nouvelle mission, c’est d’alerter les pouvoirs publics pour « nous laisser vivre encore un peu », comme tous ceux du reste qui ont mérité de la patrie…

Oui, les amis, à notre âge qu’importent la gloire et les médailles. Ce sont les conditions de vie, le sujet principal des conscrits encore vivants des années 1930 à 1943 ! Notre démarche revient sur les besoins des personnes du 3ème et 4ème âge (puisque c’est notre cas). Les attentes sont nombreuses. Elles atteignent un seuil décisif, en premier lieu, lorsqu’apparait la solitude, le veuvage, la rupture avec les enfants, la famille, les amis, le travail.

Pour les personnes seules, ce sentiment d’inutilité, d’isolement ou d’éloignement rend vulnérable à beaucoup de choses. Le handicap par exemple : l’infirmité, la mobilité, la maladie. L’habitat (85% des personnes de plus de 70 ans vivent dans leur logement, les transports. Toute une liste d’appels à l’aide et de prévention…

L’Etat ne nous redonnera pas notre jeunesse mais se doit d’assurer une prise en charge vigilante en ce qui concerne l’assistance médicale, l’aide aux repas à domicile, les soins, la gratuité des transports urbains, des loisirs selon les revenus…

Ce ne sont pas des privilèges que réclament les anciens combattants, seulement quelques petites priorités et bienveillance dues aux services rendus.

Si la tête est toujours jeune, le reste est, ou va devenir, en situation de dépendance pour la plupart d’entre nous.

L’expérience et la réflexion restent nos points forts mais quel sont leurs poids sur la société actuelle ?

Revenons aux fondamentaux, clame-t-on aujourd’hui. Les anciens ont besoin des jeunes et vice-versa.

Prenons cette devise, rapprochons ceux que l’âge, la culture, la différence, les idées ou le statut social éloignent.

Ainsi nous irons vers le bien commun pour continuer à vivre.

Vive l’UDCR

Vive la PAIX

Vive la FRANCE

Je vous remercie de votre attention.

Applaudissements de l’Assemblée.

Le président clôture la séance à 11 H 45.

Les Congressistes se dirigent vers le Monument aux Morts où auront lieu les remises de Médailles, la cérémonie et les dépôts de gerbes.

Un pot de l’amitié offert par la Mairie de Vouillé et un banquet réunissant 307 convives clôtureront la journée.

Le Président Départemental                                                                                    La Secrétaire Générale

Jean Marie PETYT                                                                                                  Dany Grandsart

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

<< Nouvelle image avec texte >>