Humour        

Cette page n'a qu'un seul but, vous faire rire.

Bien sur, les "pisses froid"  s'abstiendront de la consulter.

******************

 

 Chaque jour,une histoire drôle pour bien commencer votre journée dans la joie et la bonne humeur

***************************

Jeudi 21 juin

L’amateur de radio

Un étudiant, grand amateur de radio, tente de convaincre une amie de rencontre de l’accompagner jusqu’à son appartement .

Je vais vous montrer quelque chose qui vous plaira sûrement, lui dit-il, c’est un récepteur à modulation de fréquence que j’ai passé en fraude lors de mon dernier voyage à Hong-Kong. Une merveille de technique .

Pas question, répond la belle, parce que je sais trop ce qui va se passer. Vous allez commencer par me faire manipuler votre appareil, puis vous allez déplier votre antenne télescopique et moi je vais me retrouver, au bout de neuf mois, avec un haut-parleur sur les bras .

******************

Mercredi 20 juin

La buraliste

Une buraliste, terriblement dure d’oreille, voit entrer dans sa boutique un monsieur qui demande d’une voix forte :

–  Une boîte d’allumettes s’il vous plait !

–  Je ne suis pas sourde, dit la commerçante. Ce n’est pas la peine de crier comme ça !… Non mais !…Alors, vous les voulez avec ou sans filtre 

*********************

Mardi 19 juin

A vos souhaits !

La maîtresse d’école, très enrhumée, éternue régulièrement. Et chaque fois toute la classe s’écrie en chœur :
– A vos souhaits, madame !

Le troisième jour, elle dit à ses élèves :
– Mes enfants, je vous remercie de votre politesse, mais étant donné que j’éternue beaucoup, je vous demande désormais de cesser ces « A vos souhaits ! » pour ne pas perturber le cours.

Toto, qui est arrivé en retard comme d’habitude, n’est pas au courant. Et quand la maîtresse éternue, il dit dans un silence total :
– Crève, grosse vache !

*********************

Lundi 18 juin

Légumes géants

Un jardinier d’un grand hôtel découvre que ses rosiers font plus de dix mètres de haut.
Il découvre également des tomates de 10 centimètres de diamètre, des melons de dix kilos…

Il va se plaindre au directeur :
« Moi, je veux bien que l’hôtel héberge le Tour de France, mais dites aux coureurs d’arrêter de pisser dans le jardin… »

***************

Dimanche 17 juin

La vache loucheuse

C’est un éleveur de vache qui se retrouve avec une vache qui louche. Ça l’embête pas mal, parce que sa vache n’arrête pas de se cogner partout. Alors pour voir si on peut faire quelque chose, il appelle le vétérinaire. Il l’examine puis il dit :

– Je vais vous montrer comment lui remettre les yeux d’aplomb. Mais malheureusement, la correction ne sera que temporaire, et il faudra renouveler l’opération à chaque fois que la vache se remettra à loucher.

Alors le vétérinaire prend un tuyau, introduit une extrémité dans le rectum de la vache, place sa bouche à l’autre extrémité et souffle un bon coup. Et Pof!, comme par magie, les yeux de la vache sont rectifiés…

Le fermier est tout content de voir sa vache redevenue normale, mais ça ne dure pas, car avant qu’ils ne partent, la vache s’est remise à loucher.

Le vétérinaire conseille à l’éleveur d’essayer la technique par lui-même. Le fermier prend alors le tube, inverse les côtés et s’apprête à souffler quand soudain le vétérinaire dit :

– Mais qu’est-ce que vous faites ? Pourquoi avez-vous inversé le tube ?

– Bah, pour pas met’ ma bouche là où vous avez mis la vot’…

*************************

Samedi 16 juin

le chat de cendrillon

C’est l’histoire de Cendrillon, qui a maintenant 75 ans.

Elle est assise sur son balcon avec son chat Bob sur les genoux.
Soudain, sa fée marraine apparaît. Elle donne à Cendrillon la possibilité d’exaucer trois de ses souhaits.
– Mon premier, dit Cendrillon, serait que je devienne immensément riche.
Et sa chaise berçante se transforma en or massif.

Cendrillon, très impressionnée, continue :
– Mon deuxième, serait que je redevienne jeune et belle, comme autrefois.
Et elle redevint la même jolie jeune princesse qu’autrefois.

Maintenant elle doit choisir son troisième et ne veut pas se tromper. Elle y pense longuement…
– Mon troisième, dit-elle, serait que mon chat Bob se transforme en un charmant et beau prince.
Alors Bob se transforme en un prince magnifique.

Ce fut le coup de foudre immédiat entre les deux. Bob s’approche tendrement de Cendrillon et lui murmure doucement à l’oreille :
– C’est juste dommage que tu m’aies fait castrer non ?

*****************

Vendredi 15 juin

Le BAC

Une jeune fille très belle et vêtue de façon assez provocante entre dans une salle d’examen pour passer l’oral du baccalauréat.

L’examinateur semble ému. Il bégaye un peu en lui proposant un sujet et la fille lui répond avec force œillades et trémoussements :
– Je sais pas j’ai pas appris ma leçon…

Le professeur, un peu gêné, lui demande :
– Je vous propose un autre sujet, ou un rendez-vous ?
– Oh ! Monsieur je préférerais un rendez-vous (en rougissant quand même un petit peu)
– Très bien. Alors, à l’année prochaine…

******************

Jeudi 14 juin

Oral de biologie

Dans un lycée de jeunes filles, la prof de biologie fait passer un examen oral à ses élèves de première. Elle appelle une dénommée Lucie au tableau et lui pose la question suivante :
– Mademoiselle Dupont, quel est l’organe du corps humain qui, dans certaines conditions, peut multiplier sa taille par six ?

Rouge de confusion et furieuse, la jeune Lucie répond :
– Madame, je ne crois pas que ce soit la question la plus appropriée à poser à une jeune fille… Croyez-moi, mes parents vont en entendre parler.

L’élève regagne sa place et la prof se retourne vers une autre élève qui répond immédiatement :
– C’est la pupille de l’œil dans la lumière…

– Très bien Bernadette ! répond la prof, avant d’ajouter… Quant à vous Lucie, laissez-moi vous dire trois choses : d’abord vous n’avez pas appris votre leçon. Ensuite, vous avez l’esprit mal tourné. Et enfin, préparez-vous à la plus grande désillusion de votre vie.

**********************

Mercredi 13 juin

Le papi de Marseille

Un touriste breton dont la voiture est immatriculée 22(Côte d’Armor) est en vacances à Marseille. Il descend le Boulevard d’Athènes pour se rendre sur le Vieux Port. Il est 14 heures et comme d’habitude, c’est le grand embouteillage. Devant la voiture du breton se trouve celle d’un Papi marseillais.

Le-dit Papi change de file en permanence, un coup à droite, puis à gauche, puis il revient à droite et ainsi de suite.

Ulcéré, le breton s’énerve et parvient enfin à le dépasser. Arrivé à la hauteur du papi, il se penche vers sa fenêtre de droite et hurle : « Alors le vieux, vous arrêtez de changer de file sans arrêt ! On roule à droite un point c’est tout ! »

Le brave papi, qui a sa fenêtre ouverte, regarde le breton d’un air complètement étonné et lui répond : « Oh fada ! Ici on est à MARSEILLE ! On roule ni à droite ni à gauche ! »

Le conducteur breton n’en croit pas ses oreilles et enchaîne : « Ah bon ! Et vous roulez où à MARSEILLE ? »

Le Papi lui rétorque alors : « Eh, comme d’habitude couillon, on roule à l’ombre ! »

******************

Mardi 12 juin

On n’arrête pas le progrès !

Deux P.D.G. se retrouvent dans une convention professionnelle.

– Moi dit le premier, quand je n’ai pas ma secrétaire, je suis perdu. Là j’aurais justement besoin d’elle.
– Faites comme moi, dit l’autre en montrant son attaché-case, emmenez une secrétaire synthétique…
– Quoi ?
– Oui, j’ai une secrétaire gonflable. Elle est bilingue, elle répond au téléphone, elle tape à la machine. Si vous en avez besoin, je vous la prête.

Il ouvre l’attaché-case, gonfle la secrétaire, et passe dans la pièce d’à côté.

Deux minutes plus tard, il entend un hurlement de douleur et se précipite.
– Ah mon Dieu ! J’ai oublié de vous dire : l’entre-jambes c’est le taille-crayon…

************************

Lundi 11 juin

Un couple d’amoureux illégitimes dîne aux chandelles dans l’appartement de la dame.

L’homme demande :
- Ton mari ne risque pas de rentrer ? ça m’embête tu sais, surtout que c’est mon meilleur ami quand même…
- Oh, ne t’inquiète pas, on on en encore pour une bonne heure.

A ce moment là, le téléphone sonne, la femme décroche et on l’entend dire : « Oui mon chéri… non… ah… d’accord… bien sûr, à tout à l’heure.»

Elle revient à table et son amant demande :
- C’était lui ?
- Oui. Ne t’inquiète pas, on en a encore pour une bonne heure, il fait une partie de billard avec toi….

******************

Dimanche 10 juin

Un mec réveillé à l'aube, se lève doucement pour ne pas réveiller sa femme, sort de son lit sur la pointe de pieds, s'habille, prends son vélo et le met dans la bagnole.

Il va dans la forêt, retire son vélo de la bagnole, monte sur le vélo et part faire un tour. Il se met à pleuvoir à verse, fait demi-tour, prends son vélo et le remet dans sa bagnole; et rentre chez lui. Il arrive, il sort de sa voiture, se déshabille doucement, monte à l'étage doucement, rentre discrètement dans le lit pour ne pas réveiller sa femme.

Il lui dit en chuchotant:

- Il pleut des trombes dehors!

Et sa femme lui réponds:

-Quand je pense à l'autre con qui est parti faire du vélo!

***************

Samedi 9 juin

Au régime

Une femme en avait marre de toujours tout faire à la maison, alors elle et son mari se sont mis d’accord pour que chacun fasse le repas du soir à tour de rôle.

Le jour suivant c’est au tour du mari.
Quand la femme rentre, elle voit son mari tout nu avec un verre d’eau à la main « Ce soir au menu, c’est amour et eau fraîche », lui dit-il.

Le lendemain c’est au tour de la femme.
A peine rentré le mari lui crie : « Qu’est-ce qu’il y a au menu ce soir, chérie ? »
La femme vient toute nue vers lui, les cheveux ébouriffés, et lui répond : « Les restes d’hier soir chéri… »

***********************

Vendredi 8 juin

Le secret

Un homme retrouve un de ses amis assis dans un fauteuil roulant pour handicapé.

– Qu’est-ce qui t’es arrivé ?

– Un accident de voiture. Les médecins ont dit que je resterai paralysé à vie.

– Mon pauvre ! C’est épouvantable !

L’autre lui fait signe de se pencher et lui glisse à l’oreille :

– C’est un secret, ne le répète à personne, mais je n’ai rien. J’ai tout simulé pour toucher les cent briques de l’assurance, et ça a marché !

– Et tu vas jouer au paralytique toute ta vie pour cent briques ?

– Bien sûr que non! La semaine prochaine, je pars pour un pèlerinage à Lourdes…

******************

Un type arrive devant le palais Présidentiel et gare sa bicyclette.

Un policier en service lui dit:

- Vous ne pouvez pas laisser votre vélo ici! Vous êtes devant le palais Présidentiel où passent le président, les ministres et les députés parmi d'autre autorités...

Le type le regarde et dit:

- Ne t’inquiètes pas, j'vais mettre un cadenas!

****************

Mercredi 6 juin

Pour voir les étoiles…

Deux amis vont boire un verre dans une discothèque. Mais comme l’un deux est plutôt timide, l’autre drague une fille pour lui, la ramène à leur table, et après l’avoir bien chauffée, il s’éclipse en glissant à l’oreille de son copain d’emmener la demoiselle faire un tour au bois pour conclure.

Le lendemain il vient aux nouvelles :
– Alors ça a marché hier soir ?

– Pas terrible…

– Tu l’as emmené au bois comme je t’ai dit ?

– Oui. J’ai arrêté la voiture dans une allée tranquille, j’ai pris la fille dans mes bras, ça démarrait bien. Et puis elle m’a dit qu’avec une nuit pareille elle avait envie de voir les étoiles et elle a voulu que j’ouvre le toit avant d’aller plus loin. Alors je l’ai fait. Mais quand j’ai eu fini, le jour était levé, elle dormait à moitié, et elle m’a demandé de la raccompagner parce qu’il fallait qu’elle aille à son travail.

– Mais qu’est-ce que tu as fabriqué ? Moi, mon toit, je l’ouvre en trente seconde !

– Oui, mais toi tu as une décapotable…

*******************

Mardi 5 juin

Football

Désespéré par les résultats désastreux de son équipe un entraîneur de 3ème division d’un club de football rassemble ses joueurs :

–  Messieurs, vous êtes si nuls que je crois qu’au point où on en est, il faut tout reprendre depuis le début. Alors voilà … Cet objet rond que je tiens dans les mains est un ballon de foot …

L’avant centre l’interrompt alors :
–  Hou, là, là ! …. Pas si vite !

****************

Lundi 4 juin

La maison de campagne

Un parisien a repéré une maison de campagne et s’apprête à l’acheter.

Lorsqu’il voit des ruches au fond du champ. Il dit alors au paysan-vendeur :

–  Vous comprenez, j’ai des enfants et je ne peux pas me permettre de leur faire prendre le risque de se faire piquer par une abeille ! Il faudrait enlever les ruches !

Le paysan répond vertement :
–  Mes abeilles n’ont jamais piqué qui que ce soit ! Tenez, je propose un truc, je vous attache tout nu à l’arbre pendant une heure et si une seule abeille vous pique, la maison je vous la donne !

Le type se dit qu’une heure, c’est vite passé et que le jeu en vaut la chandelle. Une heure après, le paysan retourne voir le parisien et le voit tout pâle, les cernes sous les yeux, crevé !

–  Oh mon Dieu ! Elles vous ont piqué ?

–  Non non ! Elles ont été sympa les abeilles, mais le petit veau, dites moi, il y a longtemps qu’il a perdu sa mère ?

*********************

Dimanche 3 juin

Le tableau

Dans une exposition de peintures, un cadre est totalement vide.

L’auteur est à côté.

Un visiteur lui demande :
– Qu’est ce que cela représente ?
– Des vaches dans un pré.
– Mais, je ne comprends pas, on ne voit pas de pré.
– Bien sûr, les vaches ont mangé toute l’herbe.
– Et les vaches ? On ne les voit pas non plus ?
– Vous ne croyez tout de même pas qu’elles vont rester dans un pré où il n’y a plus d’herbe ?

  *****************

Samedi 2 juin

Le professeur de psychologie

Un professeur de psychologie commence son cours :
– Aujourd’hui, nous allons étudier les différents stades de la colère.

Il fait venir un téléphone dans la salle, compose un numéro au hasard et demande :
– Bonjour Madame, pourrais-je parler à Jacques, s’il vous plaît ?
– Vous faites erreur, il n’y a pas de Jacques à ce numéro.

Il se tourne alors vers les étudiants et dit :
– Vous venez d’assister à la phase de mise en condition.

Il recommence et la dame, un peu agacée, répond :
– Je vous ai déjà dit qu’il n’y avait pas de Jacques ici !

Il réitère une bonne douzaine de fois, raccroche après s’être fait hurler dessus par cette dame devenue hystérique et s’adresse à son auditoire :
– Voilà enfin le niveau ultime de la colère.

Là-dessus, un étudiant lève la main :
– Monsieur, il y a pourtant un stade supérieur.
Et, pour illustrer, il se saisit du téléphone, compose encore une fois le même numéro et dit :
– Bonjour Madame, je suis Jacques. Y a-t-il eu des messages pour moi ?

*****************

Vendredi 1er Juin

Au dispensaire

Deux gamins sont assis dans la salle d’attente d’un dispensaire médical. L’un des deux pleure comme une madeleine.

– Pourquoi pleures-tu ? lui demande son pote Raoul.

– Je viens pour une analyse de sang, répond le premier.

– Eh alors! C’est ça qui te fait peur ?

– Oui. Pendant l’examen ils te coupent le bout du doigt. C’est mon frère qui me l’a dit !

À son tour Raoul commence à sangloter. Le premier gamin hoquette de surprise. Son pote Raoul le téméraire qui pleure ?

– Pourquoi tu pleures, toi ?

– Parce que moi, je viens pour une analyse d’urine !

************************

Jeudi 31 mai

Les vacances

Un couple part en vacances pour la première fois en camp de naturistes, avec leur jeune garçon, le petit Nicolas.

A la fin de la première journée « sans textile », petit Nicolas demande à sa mère :
– Dis maman, pourquoi il y a des dames avec des gros seins et d’autres avec des petits ?
La maman embarrassée répond :
– Et bien… celles qui ont des gros seins sont très riches !

Quelques instants plus tard :
– Dis maman, pourquoi des hommes ont un gros zizi et d’autres un petit ?
– Euh… ceux qui ont un gros zizi sont plus intelligents.

Le petit Nicolas se tait à nouveau. La maman semble soulagée, quand soudain :
– Alors maman, j’ai vu papa qui parlait avec une dame très riche et lui il devenait de plus en plus intelligent !!!

*************************

Mercredi 30 mai

Au feu

Un gars accoudé au bar raconte à la cantonade :

– Hier soir, vers deux heures du matin, une forte odeur de fumée me réveille et je me rends compte qu’il y a le feu dans mon appartement. Je me précipite, au milieu des flammes et de la fumée, pour sauver ma belle-mère qui dormait dans la chambre à côté.

Et parmi les habitués, quelqu’un ajoute :
– Eh oui, en de telles circonstances, on perd facilement la tête.

*******************

Mardi 29 mai

Le coup du comptoir

Un mec rentre dans un bar, se met au milieu du comptoir et commande une bière. Le garçon le sert et lui demande de lui régler 3 euros. Le type sort alors 3 pièces de 1 euro, en met une en face de lui, et jette les deux autres à droite et à gauche du zinc.

Le barman assez surpris ne bronche pas, prend la pièce en face de lui et va de part et d’autre du comptoir pour récupérer les 2 autres pièces. Le type boit sa bière et s’en va.

Le lendemain, il revient et recommande une bière qu’il repaye au même garçon avec 3 pièces de 1 euro dispersées le long du comptoir.

Ce cirque dure pendant 3 jours et énerve de plus en plus le barman, lorsqu’un matin le type paye sa bière avec un billet de 5 euros. Le garçon esquisse un sourire car il voit arriver l’heure de la revanche : il prend le billet (qui est en face de lui) et prend dans sa poche 2 pièces de 1 euro pour rendre la monnaie qu’il lance à gauche et à droite sur le zinc du comptoir. Le type regarde les 2 pièces qui sont à 5 mètres l’une de l’autre. Il sort alors une pièce de 1 euro de sa poche qu’il pose en face de lui en disant : « Une autre bière s’il vous plait. »

***********************

Lundi 28 mai

L’ami d’enfance

Un SDF se promène sur les Champs Élysée et voit une limousine s’arrêter. Il regarde à l’intérieur et reconnaît un ami d’enfance, c’est Emmanuel MACRON.!!
Macron le reconnaît également, sort de la limousine et demande à son chauffeur de l’attendre……

Il prend son ami par le bras et lui propose de faire quelques pas ensemble.

L’homme lui dit :
– Je vois que tu as bien réussi dans la vie.
– Oui ça va pas mal, et toi ?
– Moi je dois dire que ça ne va pas très fort en ce moment.

Pendant qu’ils marchent , MACRON est intrigué par un « clic-clac » qui se fait entendre à chaque pas que fait l’autre.
– C’est quoi ce « clic-clac » ? lui demande-t-il.
– C’est la semelle d’une de mes chaussures qui s’est décollée et aujourd’hui je n’ai pas les moyens de m’en payer une autre paire.
– Attends je vais te dépanner lui dit MACRON.

Celui-ci sort de sa poche une grosse liasse de billets de 500 euros entourée d’un élastique. Il retire l’élastique, le donne à son ami et lui dit :
Tiens ! Mets l’élastique autour de ta chaussure, comme ça, ça ne fera plus « clic clac 

*****************

Dimanche 27 mai

Les jeunes mariés

Deux jeunes mariés viennent passer leur nuit de noces dans un hôtel. Comme le veut la tradition, le marié porte sa femme dans ses bras. A la réception, l’hôtesse a l’air bien ennuyée :

– Je dois vous dire… votre chambre est au 35 ème étage et l’ascenseur est en panne.
– Cela ne fait rien, dit le mari,  je la porterai jusque-là.

Et les deux amoureux grimpent… Au premier étage, la femme murmure :
– Chéri, j’ai quelque chose à te dire…
– Tu me le dira plus tard, chérie, fais-moi plutôt un baiser.

Au deuxième étage, elle recommence :
– J’ai quelque chose à te dire.
– Oh ! Je préfère un baiser.

Et ainsi de suite jusqu’au 35 ème étage.  Là, la femme supplie :
– Chéri, il faut absolument que je te dise…
– Quoi, mon amour ?
– J’ai oublié la clé de la chambre en bas, à la réception.

************************

Samedi 26 mai

Mortalité

Dans, l’autobus, un voyageur est en train de lire son journal un article sur la mortalité dans le monde.

Il lève la tête et dit au type assis en face de lui :

– Vous vous rendez-compte ? Chaque fois que je respire, un homme meurt !

Et l’autre répond :

– Vous devriez changer de dentifrice !

************************

Vendredi 25 mai

Toto rentre à la maison après sa première journée à l'école primaire.
La maman:
- Alors Toto, tu as appris beaucoup de choses aujourd'hui?
Toto :
- Pas assez en tout cas, ils veulent que j'y retourne demain.

********************

Jeudi 24 mai

Le petit chaperon rouge

Le petit chaperon rouge va voir sa grand-mère quand, tout à coup, elle aperçoit le grand méchant loup tapi derrière un buisson.
– Oh ! Comme vous avez de grands yeux, lui dit-elle.
Et le loup s’enfuit sans demander son reste…

Un peu plus loin sur son chemin, le petit chaperon rouge voit le même loup caché derrière un arbre :
– Oh ! Comme vous avez de grandes oreilles, lui dit-elle.
Et le loup de s’enfuir à nouveau.

Un peu intriguée par ce comportement, le petit chaperon rouge poursuit néanmoins son chemin.
Au bout de 2 km, elle revoit le loup, caché cette fois derrière une borne kilométrique.
– Oh ! Comme vous avez de grandes dents, lui dit-elle.
Alors le loup se met à hurler :
– Mais tu vas me laisser chier tranquille ?!

********************

Mercredi 23 mai

Et maman ceci, et maman cela !

Une jeune femme dit à son médecin ;

– Docteur, je n’ai jamais osé vous en parler, mais je n’en peux plus. Mon mari ne pense qu’à sa mère, parle d’elle sans arrêt, compare tout ce que je fait à ce qu’elle fait, en mieux bien sûr. Je cuisine une blanquette ? « Celle de maman est plus légère… » J’achète une robe ? « Maman ne mettrait pas une couleur aussi criarde.. » Je lui offre une cravate ? « Quand j’étais célibataire, maman avait un goût très sûr pour les choisir… » Et maman ceci, et maman cela !

– Écoutez, fait le docteur, il y a un domaine où il ne peut pas faire de comparaisons, c’est le sexe. Alors vous allez acheter des sous-vêtement très affriolants, et quand ce soir votre mari rentrera du travail, vous l’attendrez étendue sur votre canapé, uniquement vêtue de dessous très sexy. Là, chère madame, plus question de la belle-mère !

La jeune femme va dans une boutique de lingerie, et quand le soir son mari rentre, il la trouve allongée sue le canapé vêtue seulement d’un slip et d’un soutien-gorge de dentelle noire, d’un porte-jarretelles noir et de bas noirs . Et il s’écrie :

– Mon Dieu ! Il est arrivé quelque chose à maman ?

*********************

Mardi 22 mai

Groom service

Un couple arrive dans un hôtel.
Le groom monte leurs bagages dans la chambre et demande au monsieur :

– Avez-vous besoin de quelque chose ?

– Non merci

– Et pour votre femme ?

– Ah vous faites bien de m’y faire penser ! Montez-moi une carte postale et un timbre.

*********************

Lundi 21 mai

Devant Saint-Pierre

Après une soirée bien arrosée, trois vieux camarades périssent en même temps dans un accident de la route.

Ils arrivent au ciel et là, St-Pierre leur pose à tous la même question :
– On va vous enterrer dans quelques jours. Lorsque vos amis et parents seront réunis autour de votre cercueil, qu’espérez-vous les entendre dire ?

Le premier type répond :
– J’aimerais les entendre dire que j’ai été le plus grand médecin depuis Louis Pasteur… Et un père de famille exemplaire !
Saint Pierre acquiesce et fait :
– Ainsi en sera-t-il ! C’est ce que l’on retiendra de toi.

Le second se prononce à son tour :
– J’aimerais qu’ils disent que je fus un professeur de faculté exceptionnel et l’époux idéal que ma femme méritait…
Saint Pierre acquiesce et fait :
– Ainsi en sera-t-il ! C’est ce que l’on dira de toi.

Et le troisième dit enfin :
– Moi, je préférerais les entendre dire « Regardez ! Il bouge ! »…

*****************

Dimanche 20 mai

Le téléphone mobile

Pour son anniversaire, un homme offre un téléphone mobile à sa femme blonde. Pendant plusieurs heures, il tente vainement d’en expliquer le fonctionnement à son épouse. Découragé, il demande finalement à sa femme de mettre le téléphone dans son sac à main et d’aller se promener.

– Dès que ça sonne, tu appuies sur le petit bouton vert.

La blonde va donc faire des courses et, au moment où elle arrive à l’épicerie, le téléphone se met à sonner. Immédiatement, elle presse le bouton vert. Le mari s’exclame alors à l’autre bout de la ligne:

– Félicitations chérie, tu as réussi à répondre. Tu vois, ce n’est pas si compliqué.

Et la blonde, fière d’elle même :
– Oui c’est facile. Mais comment tu as fait pour savoir que j’étais à l’épicerie ?

**********************

Samed 19 mai

En retraite

Trois petits vieux qui étaient de bons amis se retrouvent après de longues années:

– Que faites- vous depuis que vous êtes en retraite…?
Le premier dit:
– Moi, je fais de la photo.
Le deuxième:
– Moi, je jardine.
Et le troisième annonce:
– Moi, je fais de la recherche…!
– Ah bon…! Et dans quoi…?
– Tous les jours, je cherche mes lunettes, ma canne, mon dentier, mes clés…

**************

Vendredi 18 mai

Chez Lily

Gaspard passe sa journée à chasser et quand il termine il passe boire un coup chez Lily.

Avec le temps il a pris la fâcheuse habitude de tapez la crosse de son fusil contre le sol, agaçant Lily par la même occasion.

– Un jour tu verras, tu laisseras une cartouche dans ton fusil, tu taperas la crosse au sol et le coup partira tout seul !

Et un jour cela arriva.

– Tu vois je te l’avais dit Gaspard, que le coup partirai un jour ! J’espère que la serveuse n’a rien, elle est censée dormir là-haut. Va voir s’il-te-plaît.

Gaspard monte puis redescend cinq minute plus tard tout blanc.
– La serveuse n’a rien. La balle lui est passée à raz du minou… Par contre la tête de ton mari…

*********************

Jeudi 17 mai

La foire aux taureaux

Un couple de fermiers assistent à la remise des prix à la fin d’une exposition agricole.

L’orateur commence par annoncer le dernier prix :
« Et voici le troisième prix : Arthur ! Un superbe taureau originaire du canton de Joux, en Suisse. Il pèse 945 kg et assure 9 saillies par jour »

La dame se tourne alors vers son mari, lui donne un grand coup de coude dans les côtes et lui dit :
« T’entends… »

L’orateur reprend :
« Voici maintenant le deuxième prix : Alfred, un magnifique taureau originaire du canton de Joux, en Suisse. Il pèse 995 kg et assure 12 saillies par jour »

La dame se retourne alors vers son mari, lui redonne un grand coup de coude dans les côtes et lui dit :
« T’entends… »

Après un instant de remous dans l’assistance, l’orateur reprend :
« Nous attendons tous le premier prix : Adolphe, magnifique taureau originaire du canton de Joux, en Suisse. Il pèse 1050 kg et assure 16 saillies par jour »

Même manège de la dame. Le mari, excédé, se lève, se dirige vers la tribune, demande s’il peut poser une question.
Il prend donc le micro et dit :
« Toutes les saillies dont vous venez de parler, est-ce avec la même vache ? »

************

Mercredi 16 mai

llisible

Un jeune apprenti commence à travailler dans la boutique d’un pharmacien.
Il apprend par cœur le nom de tous les médicaments. Et il s’étonne de voir un tiroir sur lequel est noté « illisible ».

– Cherche pas, lui dit le pharmacien. Ça, c’est ce qu’on donne aux clients quand on n’arrive pas à lire l’ordonnance !

*****************

Version imprimableVersion imprimable | Plan du site
© Jean Marie Petyt