Humour        

Cette page n'a qu'un seul but, vous faire rire.

Bien sur, les "pisses froid"  s'abstiendront de la consulter.

******************

 

 Chaque jour,une histoire drôle pour bien commencer votre journée dans la joie et la bonne humeur

***************************

Dimanche 23 septembre

Les proverbes

L’institutrice a demandé à ses élèves de faire une rédaction illustrant un proverbe.

L’un a fait un récit montrant que « l’union fait la force », l’autre a pris comme thème « qui rit vendredi dimanche pleurera », etc…

En rendant les copies, la maîtresse dit d’un ton sévère :
– Toto, tu t’es moqué de moi ou quoi ? Je lis ta rédaction :
Hier en me promenant le long de la rivière, j’aperçus soudain un caca vert. Tiens, me dis-je, c’est Albert qui a mangé des haricots verts. Puis je vis un caca noir. Tiens, me dis-je, c’est Edouard qui a mangé du caviar. Ensuite je remarquai un caca jaune. Tiens, me dis-je, c’est Jacquot qui a mangé des abricots.
Je ne continue pas plus loin, fait la maîtresse scandalisée. Tu peux me dire quel rapport ça a avec un proverbe ?

– Oui, madame. « C’est dans le besoin qu’on reconnaît ses amis. »

****************************

Samedi 22 septembre

Dans un grand magasin, une femme perd son sac à main, dans la cohue de ce premier jour de Soldes...Rentrée à la maison et désespérée, l'on sonne à la porte. Un jeune homme apparaît, son sac à main sous le bras !" Je rêve ! Il y a donc encore des gens honnêtes en ce monde ! Merci, Merci beaucoup ! "Devant lui, elle l'ouvre ; tout y est ! Cependant, en ouvrant son porte-feuille... son billet de 50 Euros a disparu, mais il s'y trouve : 2 billets de 10, 1 de 20 et 2 de cinq Euros...N'y comprenant rien du tout, elle demande au jeune homme " Comment cela ce fait-il donc ?!"Au jeune de rétorquer :" L'autre fois, j'avais ramené un sac à main à une personne qui m'a remercié sans me récompenser. Elle n'avait pas de monnaie... "

*****************

Vendredi 21 septembre

Un homme va voir son docteur pour lui demander conseil :- Docteur, ma femme ne veut plus faire l'amour depuis plus de 7 mois!- Je vois, demandez-lui de venir me voir.La femme rencontre le docteur et ce dernier lui demande pourquoi elle ne veut plus faire l'amour avec son mari. La femme répond :- Depuis 7 mois, je prends le taxi chaque matin pour aller au travail. Je ne fais pas beaucoup d'argent, alors le chauffeur de taxi me demande toujours : "Alors, vous allez me payer aujourd'hui ou quoi ?" Et comme je n'ai pas assez d'argent, je lui donne toujours le "ou quoi", vous voyez ce que je veux dire...Ce petit jeu me fait arriver en retard au travail, alors mon patron me demande : "Voulez-vous que je coupe votre salaire ou quoi ?" Et oui, je donne encore un "ou quoi"...Lorsque je reviens du travail, je prends encore un taxi et le chauffeur me demande : "Allez-vous me payer cette fois-ci ou quoi ?" Encore un "ou quoi".Vous voyez, alors, quand j'arrive à la maison je suis tellement épuisée que je ne veux plus faire l'amour avec mon mari...Le docteur :- Je comprends. Maintenant, allons-nous le dire à votre mari ou quoi ?

******************

Jeudi 20 septembre

Un homme sort de chez lui tard le soir pour aller chercher un paquet de cigarettes. Au bar-tabac, il fait la connaissance d'une ravissante jeune femme qui lui semble particulièrement entreprenante. Après quelques verres, ils conviennent d'aller passer un moment dans son appartement. Après quelques heures, l'homme réalise qu'il est 3 heures du matin:- Oh non... Ma femme va me tuer ! J'ai une idée : Est-ce que tu as du talc ? La femme le lui en donne. Il s'en frotte les mains puis il rentre chez lui. A la maison, sa femme l'attend dans le couloir. Elle est très énervée :- Dis-moi ! D'où est-ce que tu viens encore?!- Eh bien, chérie, en fait... Je suis allé au bar-tabac pour acheter des cigarettes, et là-bas, j'ai rencontré une superbe jeune femme. On a bu quelques verres et... on est allé chez elle...- Ah oui ?! Fais-moi voir tes mains ! Espèce de satané menteur ! Tu es encore allé au bowling, hein?!

********************

Mercredi 19 septembre

Ce sont deux hommes qui discutent sur la plage et l'un dit à l'autre :- Vous voyez les deux femmes au bar, celle qui a le maillot rouge c'est ma femme, celle qui a le maillot vert c'est ma maitresse.- Bizarre, répond le second, moi c'est justement l'inverse.

**************

Mardi 18 septembre

Un homme émerge d'un long coma. Son épouse est restée à son chevet jour et nuit. Le mari, réveillé, lui fait signe de s'approcher et lui chuchote :- Ma chérie, durant tous les malheurs que j'ai subi, tu as toujours été à mes côtés.- Oui, mon amour.- Lorsque j'ai été licencié, tu étais là pour moi.- Oui, mon amour.- Lorsque mon entreprise a fait faillite, tu m'as soutenu.- Oui, mon amour.- Lorsque nous avons perdu la maison, tu es restée près de moi.- Oui, mon amour.- Et lorsque j'ai eu des problèmes de santé, tu étais encore à mes côtés.- Oui, mon amour.- Tu sais quoi ?

Les yeux de la femme s'emplirent de larmes d'émotion.- Quoi donc, mon chéri ? chuchota-t-elle.- Je crois que tu me portes la poisse...

**************

Lundi 17 septembre

Pas de bol !

Un pauvre petit bonhomme est dans un bar depuis une demi-heure.

Il contemple tristement son verre de bière en soupirant.

Tout à coup, un homme barbu en blouson de cuir, entre dans le bar, voit le petit homme, lui donne une grande claque dans le dos en riant et lui boit sa bière.

Le petit bonhomme triste se met à pleurer à chaudes larmes.

– Eh, oh ! lui dit le barbu, désolé. Ce n’était qu’une plaisanterie, je te prends une autre bière, je ne voulais pas te faire pleurer !

– Non, non, laissez ! dit le petit homme. Je pleure parce que cette journée a été la plus terrible de ma vie. Ce matin, ma voiture tombe en panne, j’arrive en retard au travail. Mon patron m’annonce qu’il me renvoie. Quand je rentre à la maison, j’annonce ça à ma femme, qui me quitte en emmenant mes deux enfants. A peine parti, le four, dans lequel ma femme faisait cuir un rôti, explose, et la maison entière brûle. En sortant appeler les pompiers, je me fais renverser par une voiture. Le temps d’arriver à l’hôpital, ma maison était détruite… Alors, je viens dans ce bar pour mettre fin à mes jours, et voilà qu’un imbécile qui se croit rigolo, vient de boire mon verre de bière à la strychnine !

*******************

En images, la Retraite de demain

Dimanche 16 septembre

La pomme et la crotte

Sur un chemin de campagne en automne, non loin d’un magnifique pommier, une petite crotte s’ennuyait.

Un coup de vent, et tombe puis roule près d’elle une très jolie pomme.

Toute heureuse d’avoir enfin de la compagnie, la petite crotte dit :
– Bonjour !

Pas de réponse.

– Bonjour ! dit à nouveau la petite crotte.

Toujours pas de réponse.

– Oh! Tu es sourde où quoi ? Je t’ai dis bonjour !

La pomme se tourne :
– Pardon ? C’est à moi que tu causes ? Non mais tu m’as vu, tu t’es vu ? Moi belle, ronde, rouge et brillante à souhait, et toi misérable petite crotte! Et tu crois que je vais t’adresser la parole ? Tu rêves !

La petite crotte est très triste, elle ne répond rien et se tourne pour ne pas que la pomme voit ses larmes.

Vint à passer sur ce chemin un gamin, sautillant et chantonnant: « Lalala lalala… »
Il voit la crotte, la contourne. Il voit la pomme, se baisse, la ramasse et la mange.

Alors la petite crotte dit à la pomme :
– A tout à l’heure !

*******************

Samedi 15 septembre

Je suis pas Rothschild

Maurice vend des merguez dans une petite camionnette garée quotidiennement à un endroit très passager, juste devant la banque Rothschild.

Un jour son ami lui dit :
– J’ai plus de sous pour finir le mois. Comme tes affaires marchent bien, j’ai pensé que tu pourrais peut-être me prêter cent euros ?

– Ma parole, fait Maurice, je voudrais tellement te rendre ce petit service, mon frère ! Mais je ne peux pas ! J’ai un accord avec Rothschild : je ne prête pas d’argent, et lui ne vend pas de merguez…

*******************

Vendredi 14 septembre

L’électricien

C’est un électricien qui dit à son apprenti :

– Roger, prends un de ces deux fils, s’il te plaît

– Ça y est, j’en ai un

– Tu ne sens rien ?

– Non, rien du tout…

– Ok, alors, ça doit être l’autre. Surtout n’y touche pas, il y a du 2.000 volts dessus !

******************

Jeudi 13 septembre

Discussion métaphysique

Ma femme et moi étions assis dans le lit hier soir, discutant de choses et d’autres.

A un moment nous avons parlé de la vie et de la mort. Et je lui ai dit :
« Ne me laisse surtout jamais vivre dans un état végétatif, dépendant d’un machine et de liquides. Si tu me vois ainsi débranche tout ce qui me maintient en vie. »

Eh bien tu sais ce qu’elle a fait ?

Elle s’est levée, a débranché le câble de la télé, puis elle m’a enlevé ma bière.

****************

Mercredi 12 septembre

Surprise !

Quatre amis passent des semaines à planifier une sortie en forêt pour chasser et pêcher.

Deux jours avant le départ, la femme de Frank lui interdit d’y aller, scène de ménage à l’appui. Les trois autres sont très agacés mais que peuvent-ils faire ?

Deux jours après, ils arrivent sur le site où ils doivent camper et trouvent Frank, assis là près de sa tente, ayant empilé du bois et faisant cuire du poisson sur le feu.

– Mais depuis quand t’es là ?
– Je suis là depuis hier soir…
– Incroyable ! Et comment t’as fait pour convaincre ta femme de te laisser venir ?
– Hier après-midi, j’étais assis dans mon fauteuil, ma femme est venue derrière moi et m’a demandé : «Devine qui c’est ?» en posant ses mains sur mes yeux. Quand je me suis retourné, je l’ai vue dans une nuisette hyper sexy. Elle m’a pris par la main et m’a emmené dans la chambre où brûlaient au moins douze bougies, des pétales de roses un peu partout.
Et sur le lit il y avait des menottes et des cordes ! Alors elle m’a demandé de la menotter et de l’attacher au lit, ce que j’ai fait ! Elle m’a dit : «Et maintenant, fais ce que tu veux !…»

Et me voilà !…

**********************

Lundi 10 septembre

Le trader

Devant sa banque, un trader gare sa Porsche flambant neuve, histoire de frimer devant ses collègues.

Au moment où il commence à sortir de sa voiture, un camion arrive à toute allure et passe si près qu’il arrache la portière de la Porsche puis disparaît aussi vite.

Le trader se rue sur son portable et appelle la police. Cinq minutes après, les flics sont là. Avant même qu’un des policiers n’ait pu poser la moindre question, le trader commence à hurler :
– Ma Porsche turbo est foutue. Quoi que fassent les carrossiers, ce ne sera plus jamais la même ! Elle est foutue, elle est foutue !

Quand il semble avoir enfin fini sa crise, le policier hoche la tête avec dégoût et lui dit :
– C’est absolument incroyable à quel point,vous autres banquiers, vous êtes matérialistes ! Vous êtes si concentrés sur vos biens que vous ne pensez à rien d’autre dans la vie.
– Comment pouvez-vous dire une chose pareille à un moment pareil ? sanglote alors le propriétaire de la Porsche.
Le policier répond :
– Vous n’avez même pas conscience que votre avant-bras gauche a été arraché quand le camion vous a heurté.
Le banquier regarde son bras avec horreur et hurle :
– Noooooooooooooon, ma Rolex !

******************

Dimanche 9 septembre

Une religieuse prend un taxi pour se rendre à Dunkerque et constate que le beau chauffeur n’arrête pas de la regarder.
Elle lui demande pourquoi il la regarde si intensément.

–  J’ai une question à vous poser, mais ne voudrais pas vous offenser, lui dit-il.

–  Mon fils, tu ne peux pas m’offenser. Quand tu auras mon âge et aura été une religieuse aussi longtemps que je l’ai été, tu auras vu et entendu à peu près tout. Je suis certaine que rien de ce que tu pourrais me dire ou me demander ne serait une offense.

–  Et bien, j’ai toujours eu le fantasme qu’une religieuse me donne un baiser.

–  Bon, nous allons voir ce que nous pouvons faire. Premièrement vous devez être célibataire et deuxièmement vous devez être catholique.

–  Oui, je suis célibataire et je suis catholique ! lui répond le chauffeur très excité.

–  Alors très bien tournez dans la prochaine contre-allée.

Et la religieuse comble le fantasme du chauffeur avec un baiser à faire rougir une prostituée. Alors qu’ils reprennent leur route, le chauffeur commence à pleurer.

–  Mon cher enfant », dit la religieuse, pourquoi pleurez-vous ?

–  Pardonnez-moi pour avoir péché. Je dois confesser que j’ai menti; je suis marié et je suis juif.

–  Ne vous en faites pas. Je m’appelle Alain et je vais au carnaval !

******************

Samedi 8 septembre

Salon de l’auto

Salon de l’auto : Comment reconnaître les nationalités des visiteurs ?

– L’Allemand examine le moteur

– L’Anglais examine les cuirs

– Le Grec examine l’échappement

– L’Italien examine le klaxon

– Le Portugais examine la peinture

– L’Americain examine la taille

– Le Suisse examine le coffre

– Le Chinois examine tout

– Le Belge n’examine rien

– Le Français examine la vendeuse

********************

Vendredi 7 septembre

Air Fidélité

Dans le cadre de sa nouvelle politique de marketing, Air France, pour remercier de leur fidélité les hommes d’affaires qui fréquentent régulièrement ses lignes, décide de leur offrir un billet gratuit pour leur femme afin qu’elle puisse les accompagner sur la destination de leur choix.

Trois mois plus tard, la compagnie écrit aux épouses pour leur demander si elles ont été satisfaites du vol.

Et la plupart d’entre elles ont répondu : « Quel vol ? » 

***************

Jeudi 6 septembre

Les tarifs agricoles

Un fermier charentais va chez l’un de ses voisins et frappe à sa porte. Un gamin lui ouvre :
– Est-ce que ton père est là ?
– Non Monsieur, nous sommes le 27 et il est parti à la foire de Rouillac.
– Est-ce que ta mère est là ?
– Non Monsieur elle est avec mon père à Rouillac.
– Et ton frère, lui, est-il ici ?
– Non monsieur, il est allé dans les vignes avec le tracteur.

Le fermier reste planté là pendant quelques minutes maugréant entre ses dents.

Le gamin lui dit alors :
– Si c’est pour emprunter quelque chose, monsieur, je sais où sont les outils, je peux aussi transmettre un message si ça peut vous aider .
– Bon, dit le fermier, j’aurais vraiment voulu parler à ton père à propos du fait que ton grand frère a mis ma fille Suzie enceinte.

Le garçon réfléchit un moment et dit :
– Il va effectivement falloir que vous voyez ça avec mon père. Je sais qu’il prend 500 € pour le taureau et 150 € pour le bouc…
Mais pour mon frère, je ne connais pas le tarif !.

    

**************

Mercredi 5 septembre

Le pompiste belge

C’est un Français qui fait du vélo en Belgique (précisons tout de suite qu’il prend les Belges pour des idiots). Il s’arrête dans une station service et dit au pompiste :

– Le plein, s’il vous plaît .

Le pompiste fait semblant de faire le plein .

– Et vérifiez l’huile, aussi.

Le pompiste continue de jouer le jeu.

Le français, mort de rire, remonte sur son vélo. A ce moment, le pompiste lui donne une énorme claque.

– Mais qu’est-ce qui vous prend ? S’écrie le français, furieux.

– Vous aviez mal fermé votre portière !!!

******************

Mardi 4 septembre

L’amour est dans le pré

Un éleveur de poulet entre dans le bar local… Il s’assied à côté d’une femme et commande un verre de champagne.

La femme dit :
– Comme c’est bizarre ? Je viens de commander un verre de champagne aussi !
– Quelle coïncidence, dit le fermier, c’est un jour spécial pour moi… je le célèbre.
– C’est un jour spécial pour moi aussi, je le célèbre aussi ! dit la femme.
– Quelle coïncidence ! dit le fermier.

Comme ils trinquent l’homme demande :
– Que célébrez-vous donc ?
– Mon mari et moi avons essayé d’avoir un enfant depuis des années, et aujourd’hui mon gynécologue m’a annoncé que j’étais enceinte !
– Quelle coïncidence, dit l’homme, je suis un éleveur de poulets et pendant des années toutes mes poules ont été infertiles, mais aujourd’hui, elles se sont toutes mises à pondre des œufs fécondés.
– C’est génial ! dit la femme, Comment avez vous fait pour que vos poules deviennent fertiles ?
– J’ai utilisé un autre coq, répond-il.

La femme sourit et dit : « Quelle coïncidence »

******************

Lundi 3 septembre

X-Files

Dans une ferme perdue au fin fond du désert, habitaient un couple.
Un beau soir, une lumière apparut dans le ciel, et un objet s’écrasa dans leur jardin.
Deux extra-terrestres en sortirent, l’un deux approcha du fermier, qui était totalement paniqué.
Le premier, semblant être le mâle, proposa :
– Bonjour terrien, nous voudrions faire l’amour avec des gens de votre planète, nous vous proposons donc une nuit d’échangisme.
Le fermier, hésitant, regarda sa femme qui semblait être d’accord et acquiesça.
Une fois dans leur chambres respectives, la fermière demanda d’abord au mâle extra-terrestre de se déshabiller. Alors qu’il terminait d’enlever son slip à régénérescence cellulaire incorporé, elle s’écria dans un sursaut :
– Mais c’est tout petit !
Alors l’extra terrestre se tira une oreille, et son appendice s’agrandit de 10 centimètres.
– C’est trop fin, fit la fermière un peu surprise, sur un ton de défi.
Alors l’extra terrestre se tira l’autre oreille et aussitôt sa verge pris de l’envergure.
– Parfait !
*Le lendemain matin*
La fermière engagea la première la conversation :
– Chéri ! j’ai passé la plus belle nuit de ma vie.
Le fermier, un peu perturbé répondit :
– Moi j’ai rien compris, elle à passer toute la nuit à me tirer les oreilles…

*********************

Dimanche 2 septembre

Le séducteur

Après l’avoir invitée au restaurant, un séducteur raccompagne une ravissante jeune femme.

En arrivant chez elle, elle lui murmure dans le coin de l’oreille :
– Il y a trois endroits où j’ai envie qu’un homme m’embrasse.
– Dites-moi vite lesquels, fait l’autre qui n’en peut plus.
– Venise, Rio et l’île Maurice…

****************

Samedi 1er septembre

Après s’être fait exploser en pleine rue, un djihadiste Daesh arrive devant Allah.

- Bonjour. Je me suis fait exploser et je viens pour les 72 vierges que l’Imam m’avait promis, là-bas en bas.

- Mais bien sûr ... Elles sont dans la grande chambre, au bout du couloir. Elles sont toutes pour toi..

Il revient quelques instants plus tard :

- Tu te fous de ma gueule ou quoi ? Tes 72 vierges, ce ne sont que des boudins !!!

- Et pourquoi tu crois qu’elles sont encore vierges ??? Pauvre con !

****************

Vendredi 31 août

Sacré papi !

Ce matin j’amène mon grand-père, âgé de 85 ans, faire son bilan de santé annuel chez son médecin.

Après l’examen, le docteur lui dit que tout va bien et que c’est pas demain la veille qu’il lui arrivera un problème.

Mon grand-père lui dit :
– J’ai une question pour vous, Docteur: Quand j’avais 25 ans, je me levais le matin en ayant une trique… aussi dure qu’un tuyau de métal. Je ne pouvais pas la plier, même avec les deux mains !
– Oui, répond le Docteur, C’est normal à cet âge.

– Quand j’avais 50 ans, je pouvais la plier avec une main.
– Oui, ça arrive, dit le docteur.

– Maintenant, dit le vieux gars, je peux la plier avec un seul doigt !
– Eh bien c’est normal à votre âge, répond le médecin.
– Mais Docteur, quand est-ce que je vais m’arrêter de devenir de plus en plus fort ?

*****************

Jeudi 30 août

Un représentant de commerce rentre chez lui le 24 décembre au soir et trouve sa femme au lit avec le Père Noël.
Furieux il injurie les deux amants, attrape le Père Noël, le jette par la fenêtre ensuite il envoie dans la rue sa tenue et sa hotte et s’adresse à sa femme terrorisée :
- Comment peux-tu me faire ça ? moi qui avait tant confiance en toi, et un soir de Noël en plus ?

Sa femme lui répond : « Écoute je te comprend mais je ne pouvais pas refuser », et elle lui tend un bout de papier sur lequel est écrit d’une écriture maladroite :
« Cher petit Papa Noël, j’ai 8 ans et mon papa est souvent absent de la maison à cause de son travail, je m’ennuie beaucoup alors au lieu de jouets cette année si je pouvais avoir un petit frère ou une petite sœur en cadeau, je préférerai. Merci Père Noël…Paul. »

******************

Mercredi 29 août

Du verbe présumer

Une maîtresse d’école demande à ses élèves de faire une phrase dans laquelle il y a l’ expression « je présume ».

Une petite fille lève le doigt et dit :
– Hier, Maman lavait la vaisselle à la main, je présume que le lave-vaisselle était en panne .

– Très bien, dit la maîtresse.

Un autre dit :
– Ce matin, papa est sorti du garage avec la volkswagen, je présume que la BMW ne voulait pas démarrer.

– Bravo!

Un petit gars au fond de la classe lève la main.
– Hier, j’ ai vu grand père sortir de la maison et se diriger vers le bois avec le journal sous le bras, je présume que ….

– Je t’arrête, dit la maîtresse parce que là, tu ne savais pas du tout ce que ton grand-père allait faire. Et tu ne peux rien présumer.

– Maîtresse, laissez moi terminer ma phrase, dit le petits gars .

– Très bien, vas-y, dit-elle.

– Hé donc, comme je viens de vous le dire, j’ai vu mon grand père sortir de la maison et se diriger vers le bois avec le journal sous son bras. Je présume qu’il allait chier car il ne sait pas lire !

*********************

Mardi 28 août

Robinson

Un bateau est pris dans une violente tempête et coule. Seul rescapé, un marin niçois, accroché à une planche, échoue sur une île déserte. Heureusement il y a de l’eau douce, des fruits à profusion, et la mer est remplie de poissons, ce qui lui permet de survivre.

Le temps passe et au bout de plusieurs mois, un point grossit à l’horizon. Un radeau apparaît. Il s’échoue sur la plage et une superbe naufragée débarque en s’écriant :  » Oh bonne mère enfin une île ! »

Notre Robinson niçois n’en revient pas :
– Té ! Je rêve ! Une femme et en plus une niçoise ! Mademoiselle j’aimerais vous offrir un verre pour votre arrivée, mais je n’ai que de l’eau.
– C’est parfait, dit la fille, moi j’ai le pastis.

Elle sort de sa trousse de survie une bouteille de 51. Le niçois est ébahi. Il lui dit :
– Je m’excuse, je n’ai que des fruits pour l’accompagner.
– J’ai ce qu’il faut dit la fille en sortant des olives.

Le niçois est aux anges. Quand ils ont terminé leur apéritif, la fille lui demande:
– Ça fait longtemps que vous n’avez pas vu une femme ?
– Pardi ! Six mois.

Alors elle se rapproche de lui et lui dit d’une voix douce :
– Ça vous plairait de tirer ?

Et le niçois extasié s’écrie :
– Oh Bonne mère ! Ne me dites pas que vous avez aussi amené les boules !

*****************

Lundi 27 août

Du pareil au même

Une lady dit à son époux :
– Darling, Jeremy va avoir seize ans. Il faut l’informer des mystères de la vie, c’est à vous de le faire. Mais c’est un enfant sensible. Alors parlez-lui des abeilles, des pigeons, des chevaux…
– Entendu, my dear.

Et le duc va voir son fils :
– Jeremy, vous vous souvenez de ce que nous avons fait à Londres la semaine dernière avec ces deux charmantes personnes ?
Eh bien, votre mère vous fait dire que pour les abeilles, les pigeons et les chevaux, c’est pareil.

***************

Dimanche 26 août

La grand mère de Toto lui dit:
- Toto, pour que je ne paye pas ta place dans le bus, tu vas dire au chauffeur que tu as 9 ans et pas 10 ans d’accord ?
- D’accord mamie, répondit Toto
En montant dans le bus, le chauffeur demande à Toto :
- Bonjour mon garçon, quel âge as-tu ?
- J’ai 9 ans monsieur !
- Et quand auras-tu 10 ans ?
- Quand je serai descendu du bus, monsieur !

*********************

Samedi 25 août

Les manteaux

Au tribunal, un homme passe en jugement pour avoir volé plusieurs manteaux, la nuit, dans un magasin.
Au premier rang, une femme pleure à chaudes larmes.

Le président dit avec sévérité :
– Regardez dans quel état se trouve votre pauvre maman ! Vous auriez pu penser à elle !

– Je sais… Mais y avait pas sa taille !…

****************

Vendredi 24 août

Gagner au PMU

Dans un bar tabac-P.M.U , un consommateur dit à un ami qu’il a rencontré là par hasard :

–  Je mettrais bien dix euros dans le commerce pour jouer au tiercé, seulement je ne connais rien aux chevaux.
–  Moi non plus, fait l’autre, mais j’ai un truc. Fais comme moi, tu verras, ça marche à tous les coups. Compte d’abord combien tu as de boutons à ta veste.
–  Heu… quatre.
–  Parfait et à ta chemise.
–  Voyons… cinq…six…sept
–  Très bien, et combien de fois as-tu fait l’amour à ta femme, cette semaine.
–  Douze fois !
–  Alors, tu joues le 4-7-12.

Le soir, l’apprenti parieur écoute, avec une certaine fébrilité, les résultats du tiercé à la radio. La combinaison gagnante est le 4-7-1.
– Zut ! s’écrie-t-il, déçu, si j’avais su, j’aurais dit la vérité.

**************

Jeudi 23 août

La contravention

Un jour, je sors du restaurant et j’aperçois un policier qui rédige une contravention.
Je m’approche et lui dis :
– Je ne suis resté que cinq minutes chez le boulanger. Ne pouvez-vous pas annuler cette contravention ?
Il m’ignore superbement et continue à écrire.
– Espèce d’emmerdeur, ne puis-je m’empêcher de lui dire.
Et voilà qu’il dresse une autre contravention pour absence de plaque réfléchissante à l’avant du véhicule.
Mon sang ne fait qu’un tour et je l’engueule copieusement :
– Ostie de raté, sous-produit de débile, maudit chien, impuissant, analphabète, hémorroïde hypertrophiée et j’en passe!
Ah, là, j’ai bien utilisé toutes les richesses de mon vocabulaire. Cela continue encore un quart d’heure, et le flic, sans sourciller, accumule les contraventions sous l’essuie-glace.
Je constate que tout cela ne nous mène à rien et je jette l’éponge.
Alors, suite au départ de l’agent, je marche tranquillement vers ma voiture, garée deux rues plus loin, laissant le plaisir à mon patron de découvrir sa voiture en sortant du restaurant…

*********************

Mercredi 22 août

Attention arnaque !

J’ignore si beaucoup parmi vous font leurs courses chez Carrefour mais ceci pourrait vous être utile.

Je vous envoie ceci pour vous prévenir d’une mésaventure qui m’est arrivée, étant donné que j’ai été la victime d’une arnaque alors que je faisais mes courses.

Ceci s’est produit au Carrefour et peut vous arriver !

Voici comment cela fonctionne : deux superbes jeunes filles vous abordent alors que vous rangez vos courses dans le coffre de votre voiture. Elles commencent par frotter votre pare-brise avec une éponge et du produit nettoyant, leur poitrine sortant littéralement de leur petit T-shirt.

Il est presque impossible de ne pas y prêter attention.

Alors que vous les remerciez et leur offrez un pourboire, elles le refusent et vous demandent à la place de les conduire dans un autre centre Carrefour. Vous acceptez et elles montent à l’arrière de votre voiture. En chemin, elles commencent à se déshabiller. L’une d’elles grimpe ensuite sur le siège passager et vous offre un petite gâterie de ouf, pendant que l’autre vole votre portefeuille !

Soyez donc vigilants ! Ceci peut vous arriver aussi…

On m’a ainsi volé le mien vendredi dernier, samedi, deux fois dimanche, encore une fois mardi et à nouveau hier soir et j’y retourne demain….

<< Nouvelle zone de texte >>

Mardi 21 août

L’ingénieur

Un groupe de trois directeurs a pour tâche de mesurer la hauteur d’un mât.

Ils sortent dehors et se rendent au mât avec les échelles et les rubans à mesurer.

Tour à tour, ils tombent de l’échelle ou laissent tomber le ruban à mesurer.

Un ingénieur passe par là et voit ce qu’ils essaient de faire. D’un geste moqueur il tire le mât hors de la terre, le met à plat, le mesure de bout à bout et enfin donne la mesure à un des directeurs, puis il s’en va.

Après que l’ingénieur soit parti, le directeur se tourne vers les deux autres et dit en riant :
– Ça c’est bien un ingénieur. C’est bien la peine de faire toutes ces études ! Nous cherchons la hauteur et il nous donne la longueur…

***************

Lundi 20 août

Le permis de conduire

C’est une blonde qui retrouve une de ses copines, blonde aussi.
– J’ai encore raté le permis..
– Qu’est ce qui s’est passé ?
– Je suis arrivée près d’un rond-point et là, comme l’indique le panneau 30, j’ai fait 30 fois le tour du rond-point.
– Et tu t’es trompée de combien de tours ?

******************

Dimanche 19 août

C'est la Fernande qui va s'marier. 
La Raymonde, sa mère, lui fait la leçon en ce qui concerne la nuit de noces. 
- Y va t'mettre son... truc, là, son... engin... 
- Son quoi !? 
- Son truc qui lui sert à faire pipi, tu sais bien ! 
- Ah oui, et alors ? 
- Alors, au début ça fait mal, mais après on rigole ben, tu vas voir! 
Arrive la nuit de noce. 
Le gars Georges et la Fernande se retrouvent au lit, mais le gars Georges, il a pas l'air de prendre les choses en main...! 
Alors la Fernande : 
- Eh l'gars Georges ! j'veux que tu m'fasses mal avec ton truc qui t'sert à faire pipi ! 
Alors l'gars Georges, il prend le pot de chambre et lui en fout un grand coup sur la tête.

**********************

Samedi 18 août

L’aide de Dieu…

Un prêtre se retrouve bloqué dans un trou où de l’eau coule. Il ne peut pas sortir du gouffre. Il prie le bon Dieu de le sauver.
Il a de l’eau jusqu’aux cuisses quand les pompiers arrivent et lui demandent : « Attrapez cette bouée que l’on vous sauve ! ».

Le prêtre leur répond :
« Non, non, le bon Dieu va me sauver ! ».

Après avoir longtemps insisté, les pompiers finissent par repartir.

Le curé a maintenant de l’eau jusqu’au ventre, et les pompiers ne pouvant se résigner à l’abandonner, reviennent pour le secourir : « Allez Monsieur, attrapez cette bouée, il faut absolument que l’on vous sauve ! ».
Mais le curé ne veut rien savoir et il leur répond inlassablement qu’il attend l’aide de Dieu.

Le curé a désormais de l’eau jusqu’au cou. Les pompiers repartent puis repassent encore , proposent à nouveau leur secours, et la réponse est toujours la même.

Totalement sous l’eau, le curé meurt sous l’eau. Arrivé au ciel, il se dirige vers Dieu et lui demande :
« Mais enfin pourquoi tu ne m’as pas sauvé ? ».

Dieu très étonné lui répond alors : « Tu te moques de moi, il me semble que j’ai fait en sorte qu’interviennent trois fois les pompiers non ?! ».

****************************

Vendredi 17 août

La boulette !

(Histoire vraie)
Cela c’est passé en 2012 : Mme BELAKACEM va visiter l’unité médico-judiciaire d’un centre hospitalier pour enfants. Au début de la visite, l’équipe des médecins – chefs de services lui est présentée. Elle fait le tour de l’hôpital, admire comme il faut les installations, bref, écoute religieusement le médecin proposé à la visite. Elle semble ne pas perdre une miette de son discours, elle joue son rôle de représentante porte-parole du gouvernement.

A la fin de la visite, elle lui demande: « Dites-moi docteur est-ce qu’il arrive que les enfants qui sont reçus ici, arrivent à créer un tel lien de confiance qu’ils souhaitent vous revoir par la suite ? »

Le médecin la regarde d’un air choqué, consterné, gêné à la fois et lui répond : « Alors moi non, puisque je suis médecin légiste… »

***************

Vendredi 16 août

Vive le progrès !

1962 :

Tu vas chercher du lait chez le crémier, qui te dit bonjour avec ton bidon en alu, et tu prends du beurre fait avec du lait de vache coupé à la motte. Puis tu demandes une douzaine d’œufs qu’il sort d’un grand compotier en verre. Tu payes avec le sourire de la crémière, et tu sors sous un grand soleil.

Le tout a demandé 10 minutes.

2016 :

Tu prends le caddie de merde dont une roue est coincée et qui le fait aller dans tous les sens sauf celui que tu veux, tu passes par la porte qui devrait tourner mais qui est arrêtée parce que un benêt l’a poussée, puis tu cherches le rayon crèmerie où tu te les gèles, pour choisir parmi 12 marques le beurre qui devrait être fait à base de lait de la communauté. Et tu cherches la date limite.

Pour le lait tu dois choisir avec des vitamines, bio, allégé, très allégé, nourrissons, enfants, malades, ou mieux en promo avec la date dessus et la composition.
Pour les œufs tu cherches la date de la ponte, le nom de la société et surtout tu vérifies qu’aucun œuf n’est fêlé ou cassé, et paf, tu te mets plein de jaune sur le pantalon.

Tu fais la queue à la caisse puis la grosse dame devant a pris une promo qui n’a pas de code barres alors tu attends, et tu attends. Puis toujours avec ce foutu caddie de merde tu sors pour chercher ton véhicule sous la pluie, tu ne le retrouves pas car tu as oublié le N° de l’allée.

Enfin après avoir chargé la voiture, il faut reporter l’engin pourri où là, tu vas t’apercevoir qu’il est impossible de récupérer ton jeton, tu reviens à ta voiture sous la pluie qui a redoublé.

Cela fait une heure que tu es parti.

<< Nouvelle zone de texte >>

Version imprimableVersion imprimable | Plan du site
© Jean Marie Petyt