VIE DES SECTIONS

Mise à jour le 14 JUIN 2019

*****************

76e CONGRÈS de VOUILLÉ

UDCR :

un discours plutôt tonique

Le président de l’UDCR, Jean-Marie Petyt a décoché quelques flèches à l’encontre des responsables politiques lors du congrès départemental tenu à Vouillé. « Ceux-là, a-t-il regretté, sont plus soucieux de gestion rigoriste et de comptabilité mesquine que de reconnaître le rôle pour la mémoire de la nation que tiennent encore aujourd’hui les anciens combattants. » Certes, il admet que des avancées ont eu lieu. Les militaires français déployés sur le territoire algérien entre juillet 1962 et juillet 1964, ont enfin obtenu la carte du combattant dans le cadre du projet de loi de finances dont le décret a pris effet le 1er janvier 2019.
De même, à cette date, de nouvelles mesures d’aide et de reconnaissance ont été prises pour les harkis et leurs familles. Mais il a indiqué que pour 2020 une demande sera faite pour une réelle révalorisation du point de pension et de l’indice de retraite, de même que pour l’amélioration des aides sociales pour les veuves de guerre et le maintien des ONAC. « Les gouvernants ne peuvent se retrancher derrière des contraintes financières pour reporter à demain ce qui peut se faire aujourd’hui à l’adresse de tous ceux qui ont fait leur devoir, au péril de leur vie, ou qui en portent encore aujourd’hui des stigmates, qui méritent tout naturellement leurs droits et qui ne réclament nullement des privilèges. »
Enfin, dernière bataille : le vieillissement des anciens combattants qui constitue un ultime combat pour que les responsables puissent répondre au plus tôt et au plus vite à leurs propres devoirs d’élus. Ces propos ont été accueillis avec une grande satisfaction par l’ensemble des 400 congressistes. Des réponses à la requête du président seront peut-être apportées en 2020 lors du 77e congrès qui se tiendra à Saint-Gelais.

*********************

8 MAI dans nos SECTIONS

A Niort, la résistance s'organise au Monument aux Morts

La préfecture souhaite modifier la commémoration du 8 Mai à Niort. Un sujet sensible qui a suscité une vive controverse, exprimée publiquement hier 

 

Deux symboliques flambeaux au pied du monument aux Soldats sans uniforme, hier matin à Niort. Ce dimanche, la traditionnelle cérémonie de la place des Martyrs-de-la-Résistance était singulièrement réduite. Ni piquet militaire ni harmonie municipale. C’est que la préfecture a souhaité déplacer la commémoration du 8 Mai au seul monument aux morts du boulevard Main, jugeant plus pertinent de « rendre également hommage aux soldats de l’armée française ayant combattu et dont les noms sont portés sur ce monument », expliquait-elle un an plus tôt. Pour finalement consentir il y a quelques semaines au principe d’une cérémonie en deux temps, et aux deux monuments. La dernière fois vraisemblablement.
Dans l’intervalle, l’idée d’une manifestation unique a suscité la controverse. Deux associations, l’Adirp 79 (Association des déportés internés, résistants et patriotes) et l’Adif 79 (Association de déportés internés et familles de disparus), se posent en tenantes du maintien de la commémoration du 8 Mai place des Martyrs-de-la-Résistance. La présidente d’honneur de l’Adif l’a publiquement exprimé, hier. Dans un discours impromptu, Jane Debenest, figure départementale, s’est exprimée « au nom des descendants des soldats sans uniforme ». Pour l’ex-ambassadrice, « déposer une gerbe ne doit pas être un geste machinal, mais une marque d’hommage ». Convoquant l’histoire de ceux qui ont fait la Résistance, en citant des propos de Pierre Brossolette et du Compagnon de la Libération François Jacob : « Ce qu’ils nous demandent, ce n’est pas de les plaindre, mais de les continuer ». Brièvement, sur le mode diplomatique qui disait clairement aux officiels présents, chef de cabinet du préfet et maire en tête : ne touchez pas à notre cérémonie ! Nicole Sibileau, présidente de l’Adif 79, et Christian Le Guet, président de l’Adirp 79, appuient : « La place des Martyrs-de-la-Résistance à Niort est l’un des principaux lieux de la mémoire deux-sévrienne qui concentre des symboles forts, le monument aux Soldats sans uniforme, la plaque marquant les locaux de la Gestapo et la stèle de la Shoah ». Jane Debenest était ostensiblement absente à l’autre cérémonie.

Imposante cérémonie devant le monument aux morts, en fin de matinée hier à Niort. En présence de nombreuses personnalités, un fort déploiement de porte-drapeaux, représentants du conseil municipal des jeunes, écoliers et lycéens qui ont lu des textes et participé aux dépôts de gerbes. Commémoration marquée par une remise de décorations : croix du Combattant volontaire avec agrafe « missions extérieures » à James Mazurie, croix du Combattant au titre des opérations extérieures à Nadine Da Silva Santos, médaille des services militaires volontaires, échelon or, au capitaine de réserve Cyril Poignand, médaille des services militaires volontaires, échelon bronze, au lieutenant-colonel de réserve Alain Barroux.

*********************

VOUILLÉ

Jean-Marie Petyt, à gauche, président départemental, accueilli par Jean-Claude Gâtineau, vice-président départemental et président de la section locale de Vouillé.

 La commune de Vouillé va accueillir le 1er juin le 76e congrès départemental des anciens combattants de l’UDCR.

C’est presque une habitude, puisque Vouillé a reçu à cinq reprises, fait quasiment inédit dans le département, le dernier rendez-vous étant d’ailleurs relativement récent puisqu’il date de 2014.

A l’occasion de la célébration du souvenir, organisé autour du président de la section locale, Jean-Claude Gâtineau, le menu de cet évènement a été affiné, même si le programme était déjà bien ficelé.
Jean-Claude Gâtineau, en cette qualité et en tant que vice-président départemental, avait accueilli son président départemental, Jean-Marie Petyt, qui a tenu à cette rencontre, même si sa mission l’avait amené à se rendre en plusieurs points de la célébration du 8 Mai.
250 congressistes attendus

Le programme du congrès, établi à ce jour, débutera dès 9 h avec l’accueil des congressistes des différentes sections : près de 250 sont d’ores et déjà attendus, salle du centre multisports. L’ouverture du congrès se fera ensuite avec l’allocution du président, tandis que le maire de Vouillé, Stéphane Pierron, présentera sa commune qui reçoit la délégation des anciens combattants, des invités et des personnalités attendues, parmi lesquelles le député Robert Chiche, le suppléant du sénateur Jean-Marie Morisset, Jean-Michel Prieur, Magdy Pradère, conseillère départementale.
Après les traditionnels rapports d’activités, des finances, la cérémonie se déplacera au monument aux morts pour les différents hommages et la remise de médailles.

Le chant et la musique seront également à l’honneur, avec l’harmonie de Lezay et avec une interprétation de Liberté a cappella par Jeannette Grégoire, membre de la section locale.

Il sera temps ensuite de faire la pause amicale avec le vin d’honneur et le repas, tandis que le 77e congrès pourrait se mettre en place avec la désignation de la commune qui aurait posé sa candidature pour 2020.

*********************

FORS

Une fois de plus les enfants des écoles de Fors ont participé en nombre à la commémoration du 8 Mai. Bravo à tous et merci à M. Amicel pour cet exellent reportage Photos.

Couture d'Argenson

Le jeune Nathanael au coté de son papa Jean François Boureau (en uniforme sur la photo) a lu le message de l'UFAC et répondu "Mort pour la France" à la liste des morts inscrits sur le Monument aux Morts 

SOUVIGNÉ & St MARTIN de St Maixent

Très belles cérémonies à Souvigné et St Martin de St Maixent avec la présece des enfants des écoles de Souvigné et du Conseil Municipal des jeunes de St Martin.

A noter la présence du drapeau de l'Amicale des Anciens du Génie et de leur président Pierre Robin.

(Reportage photos Jean Paul Gabard)

******************

Version imprimableVersion imprimable | Plan du site
© Jean Marie Petyt