VIE DES SECTIONS

Mise à jour le 3 Décembre 2018

*****************

11 Novembre à St LEGER de la Martinière

**********************

11 novembre à CHAIL

Cette année le 11 novembre prenait une toute autre dimension : ce jour était celui du centenaire de la Grande Guerre de 1914/1918. Madame Aubin, Directrice de l'école maternelle, était présente avec quelques enfants. Ceux-ci ont chanté devant le monument aux morts et déposé une gerbe tricolore de leur fabrication. Des textes ont été lu par les plus grands. André Leroy, le Maire a également lu un texte et énuméré les noms de tous les anciens Chaillois qui ont été victimes de cette guerre meurtrière. Ce fut un beau moment de partage et d'émotion. Après avoir chanté la Marseillaise, chacun était convié à la salle des fêtes pour le verre de l'amitié.

Auparavant, afin de marquer les esprits des élèves de sa classe au sujet de ce centenaire, Madame Aubin a mis en place deux poilus et une infirmière au rond-point de la Mairie, lieu visible par toute la population.

*******************

11 Novembre à SOUVIGNÉ - St MARTIN

****************

11 Novembre à FORS

Public nombreux et présence des enfants remarquée.

******************

11 Novembre à PAMPROUX

Marc Bastide a reçu le Titre de reconnaissance de la Nation,

René Memeteau l'Insigne et le Diplôme de Porte-Drapeau

***********************

11 Novembre à VOUILLÉ

L’évènement de ce 11 Novembre était inscrit dans leur programme d’action municipale : les jeunes du conseil ont participé au milieu de leurs confrères adultes à la cérémonie officielle de la commémoration de la fin de la Première Guerre mondiale. Une participation active puisqu’ils ont lu deux textes sur la guerre et l’amour de la paix, sur l’amour tout court, et ont accompagné les officiels pour le dépôt des gerbes. Cette manifestation était diligentée cette année pour la première fois par Anne Bonneau qui dirigeait comme maître de cérémonie le protocole en qualité d’adjointe, référente défense. Autre particularité de cette commémoration, l’horaire inhabituel, 9 h 30, ce qui n’a pas empêché, même un dimanche matin, le public de se rendre nombreux auprès du monument aux morts, avant de patienter un peu pour rejoindre la table du repas qui réunit traditionnellement les membres de l’association des anciens combattants et de leurs amis.

Deux des jeunes du CMJ ont accompagné le maire pour le dépôt de gerbes. 

************************

11 Novembre à FENIOUX

Marie Gibeaud élève de CM2 de l'école publique "Les Tilleuls" de Fenioux a lu le texte de l'UFAC.

L'appel des 60 morts à Fenioux lors de la 1ère Guerre Mondiale a été réalisé par Michel Gallard 1ère Adjoint et Camille Jubien Président de l'UDCR Fenioux.

**********************
Niort : 500 personnes ont assisté aux commémorations du centenaire de l'armistice

Environ 500 personnes se sont réunies à Niort, ce dimanche 11 novembre 2018, pour commémorer le centenaire de l'armistice lors de la cérémonie qui s'est tenue près du monument aux morts, allée Henri-Dunant.

Le devoir de mémoire est essentiel car c'est à ces soldats qui ont défendu la France pendant la guerre que l'on doit ce que nous sommes aujourd'hui : un pays en paix et libre", affirme Céline, une Niortaise présente parmi les quelque 500 personnes rassemblées ce dimanche 11 novembre devant le monument aux morts de Niort pour commémorer le centenaire de l'armistice.

La cérémonie, présidée par le général Guilloton, s'est amorcée par une Marseillaise entonnée par le choeur d'Oriana, soutenus par les musiciens de l'Orchestre à Vent de Niort. A 11h, une volée de cloches a retenti, comme il y a un siècle, quand elles ont répandu à travers le pays la nouvelle du cessez-le-feu. 

Une stèle pour les petits Niortais morts pendant le conflit

La Compagnie d'honneur du 2e bataillon a ensuite rendu honneur au drapeau du 114e régiment d'infanterie de Saint-Maixent, qui s'est illustré sur de nombreux théâtres d'opération pendant la Première Guerre mondiale et dont la devise adoptée en 1914 fut : "Peur ne connaît, mort ne craint".

Puis le maire de Niort, Jérôme Baloge, a dévoilé une stèle en hommage aux enfants de la commune morts pendant le conflit.

"Nous sommes les héritiers de cette histoire et nous sommes liés à chacun des soldats qui ont versé leur sang. N'oublions pas", a déclaré l'édile.

 

Des élèves d'écoles niortaises ont pris à leur tour la parole pour lire des lettres de poilus écrites le jour de l'armistice. 

Puis le message du président de la République, Emmanuel Macron, a été lu par la préfète des Deux-Sèvres, Isabelle David. "Puisse ce rassemblement ne pas être simplement celui d'un jour. Cette fraternité nous amène le seul combat qui vaille, le combat de la paix, d'un monde meilleur", a notamment déclaré le chef de l'Etat.

Après avoir déposé des gerbes devant le monument aux morts, les associations d'anciens combattants, les autorités présentes et la foule ont observé une minute de silence. La cérémonie s'est prolongée par un vin d'honneur en musique à l'hôtel de ville de Niort.

*********************************

UNION  DEPARTEMENTALE  DES COMBATTANTS REPUBLICAINS DES DEUX-SEVRES

( ex-F.D.C.R. FONDEE EN 1928 )

------------------

PROCES-VERBAL DE LA REUNION DU 25 OCTOBRE 2018

DU BUREAU DEPARTEMENTAL ET DU CONSEIL D’ADMINISTRATION

à la SALLE DES FETES DE VAUMOREAU A VOUILLE

 

 

Cette réunion élargie aux Présidents de Sections ainsi qu’à leurs proches collaborateurs, a fait l’objet d’une convocation de la part du Président Jean Marie PETYT, en date du 15 Septembre 2018.

Ordre du jour :

 - Distribution des cartes d’adhérents 2019                                                

 - Information Trésorerie (Nicole LAURANT)                        

 - Carte du combattant 62/64                                                          

 - Présentation du Bulletin INFOS n° 55                               

 - Message et cérémonie du 11 Novembre 2018                                        

 - Site UDAC 79                                                         

 - Congrès de VOUILLE

 - Questions Diverses

Il est procédé à la signature de la feuille de présence et à l’appel des différentes SECTIONS.

Toutes les sections sont représentées. (80 personnes)

Les cartes d’adhérents 2019 sont distribuées à chaque section.

Le Président Jean Marie PETYT ouvre la séance à 10 H 30 et souhaite la bienvenue aux participants. Il  les remercie pour leur nombreuse présence.

Il demande que nous ayons une pensée pour tous les soldats décédés et notamment à celui tombé récemment au MALI.

Il rend hommage également à Monsieur Noël THOMAS, président de la section de PAMPROUX, à Monsieur Claude LONGEAU, Président de la section d’EXOUDUN et à Monsieur Jan Claude GABORIT porte-drapeau de la section de VOUILLE et porte-drapeau départemental adjoint, tous trois décédés récemment.

Une minute de silence est observée en leur mémoire.

INFORMATION TRESORERIE

La parole est donnée à Madame Nicole LAURANT Trésorière qui donne son rapport financier :

« La trésorerie de l’Association se présente, à la date du 1er octobre 2018, comme suit :

  • Compte Courant : 2 188,09 € : Estimation des dépenses, à ce jour, pour la fin de l’année 2 048 € concernant : les bulletins infos, les cartes, les cartouches imprimantes, le site, les timbres avant augmentation)
  • Livret A : 4 426,08 €

Le montant des cotisations 2019 reste inchangé, comme annoncé au Congrès de Fors :

  • 10 € pour les Membres Actifs
  • 5 € pour les Membres Sympathisants et les Veuves

Pour l’année 2018 : nous avons enregistré 407 Adhérents Actifs + 7 Adhérents rattachés au département et 83 Adhérents Sympathisants et 57 Adhérentes Veuves.

Compte tenu de l’augmentation des timbres et de la baisse des effectifs, nous serons, peut-être, amenés à prévoir une augmentation pour 2020. Un point sera fait lors de la réunion d’Avril 2019.

Chaque responsable de section, est en possession de l’enveloppe contenant le listing 2019 à compléter ainsi que les cartes d’Adhérents. Vous constaterez que l’année n’est plus imprimée sur les cartes. Il vous appartiendra de la mentionner. Pour toute information complémentaire, je suis à votre disposition.

Petit rappel : le règlement et le listing doivent me parvenir avant le 31 mars 2019. Merci de votre coopération.

Je vous remercie de votre attention pour tous les points particuliers évoqués aujourd’hui et vous souhaite une bonne fin de réunion à tous. »

L’assemblée applaudit la trésorière. Le Président Jean Marie PETYT intervient pour souligner le travail remarquable effectué par cette dernière.

CARTE DU COMBATTANT 62/64

Le Président Jean Marie PETYT annonce la victoire qui concrétise la lutte et les nombreuses démarches effectuées afin d’obtenir la CARTE DU COMBATTANT pour les militaires ayant servi 120 jours en ALGERIE entre le 3 Juillet 1962 et le 1er Juillet 1964.

L’UDCR des Deux Sèvres, soutenue par nos Parlementaires, a contribué activement pour que cette injustice soit réparée.

Il faut cependant attendre que le décret soit promulgué, ce qui devrait intervenir dans le courant des mois d’Octobre – Novembre, pour une date d’application début Janvier 2019.

15 dossiers ont été reçus aujourd’hui. Chaque section doit faire une large information afin que les ayants droits puissent se faire connaître.

Selon le journal des Combattants, 50.000 personnes seraient concernées dans toute la France pour un coût de 6,6 millions d’Euros. Cette mesure aura une application progressive (? ) et jouera pleinement les années suivantes.

Faisant suite à une réflexion, Jean Marie PETYT évoque le texte des accords d’EVIAN par lequel la France s’engage à maintenir la présence de l’Armée Française à compter du résultat de l’autodétermination du 2 juillet 1962 et ce pendant deux années 1er juillet 1964 avec la mission de protéger les personnes et leur famille.

La FNACA est une association spécifique aux Anciens Combattants d’Algérie, Tunisie, Maroc, ( ses statuts empêchant la venue de combattants d’autres conflits ou OPEX.)

Il rappelle que les ressortissants OPEX sont les bienvenus à l’UDCR. Nous avons le droit et le devoir de les accepter, y compris ceux d’active s’ils le souhaitent. 1600 cartes ont été distribuées pour accueillir des OPEX afin qu’ils puissent obtenir leurs droits d’Anciens Combattants.

 523 OPEX sont enregistrés dans le département des Deux-Sèvres.

Le Président PETYT remercie les personnes qui étaient présentes à la réunion avec les Parlementaires qui a eu lieu à la Mairie de NIORT le 28 Septembre dernier. L’UDCR était encore très largement représentée. Un article (suscitant des réactions) est paru dans le Courrier de l’Ouest relatant cet évènement et soulignant le fait que des parlementaires n’aient pas cru bon d’y assister ou même de se faire représenter.

Il faut continuer à lutter pour garder les avantages acquis car les jeunes responsables d’aujourd’hui n’ont pas vécu les problèmes relatifs aux guerres et à leurs conséquences et y sont moins sensibles.

N’oublions pas que 25.000 soldats français ne sont pas revenus d’Algérie.

BULLETIN INFOS N° 55

Le Président présente le bulletin INFOS n° 55 de l’UDCR.

La première page est consacrée à l’édito du Président Jean Marie PETYT sous forme de rétrospective des jeunes années terminé par un message d’espoir : la France est belle !

Et au 75ème congrès de FORS, qui fut une réussite. Merci au président de la section UDCR de FORS, M. Pascal RIVET et à son équipe ainsi qu’à Mme le Maire Dominique POUGNARD et sa première adjointe Mme Stéphanie DELGUTTE et tout le Conseil Municipal, qui se sont beaucoup impliqués, sans oublier l’harmonie de Lezay sous la conduite de Thierry PROUST et les enfants des écoles de Mme AUBRY.

Vient ensuite un article sur le centenaire de la Grande Guerre (1918 / 2018).

En page 8, hommage à Noël THOMAS, Président UDCR de la section de Pamproux, décédé en Mai dernier.

Page 9 : Résistance en Deux Sèvres ainsi qu’en page 12

Page 10 : Nos Vingt ans en Algérie

Page 14 : Guerre d’Algérie (1954 / 1964)

Page 16 : Le Bleuet de France

Page 17 : La politique en faveur des Anciens Combattants

Page 18 : Origine des Associations d’Anciens Combattants

Page 19 : Honneur – Souvenir – Hommage

Page 20 : Informations diverses.

MESSAGE ET CEREMONIE DU 11 NOVEMBRE 2018

M. Patrick LAMY, précise qu’Il ne sera remis aucune décoration au cours des cérémonies du 11 Novembre pour lesquelles le correspondant « défense » des municipalités, a sollicité un peloton militaire.

Il est difficile en effet de mettre en place des piquets d’honneur dans chaque commune.

SITE UDAC 79

Ce site ne présente plus aucun intérêt, c’est bien dommage, la dernière mise à jour datant du 24 Août 2017

Le site UDCR géré par le Président PETYT est toujours alimenté et très visité. (Plus de 16300 visites à ce jour) Il est demandé à chacun d’envoyer des photos souvenir et des récits qui seront ensuite mis en forme pour parution.

CONGRES DE VOUILLE

Le Président Jean Marie PETYT fait confiance à la section de VOUILLE, à son Président Jean Claude GATINEAU et à toute son équipe, pour organiser un beau congrès, comme il a été fait par le passé.

La date du 1er JUIN 2019 a été retenue. Les salles sont réservées et la Municipalité est avertie.

QUESTIONS DIVERSES

Le Président demande à ce que, dans chaque section, une veuve puisse représenter et aider les autres veuves et les renseigner sur leurs droits en les mettant en rapport avec l’ONAC, organisme qui apporte des aides sociales aux combattants et ayants droits. L’ONAC est dirigé de façon très efficace par Mme SAVARIT et son personnel.

L’Affaire Maurice AUDIN, suscite des réactions mitigées dans le monde Combattant. L’Association « Soutien à l’Armée Française » parle de repentance trompeuse et destructrice. (Affaire à suivre).

Le Président Jean Marie PETYT remercie l’Assemblée. La séance est levée à 11 H 45.

Le Président                                                                                   La secrétaire de séance

Jean Marie PETYT                                                                         Dany Grandsart

***********************

Niort. Commémoration de la Grande guerre

au cimetière des Sablières

Lors de la cérémonie du 1er novembre hier au cimetière des Sablières le maire, Jérôme Baloge, a lu un extrait du poème Hymne, de Victor Hugo. 

Les représentants des anciens combattants étaient hier aux Sablières où se tenait une cérémonie marquant le centenaire de la fin de la guerre 1914-1918.

La cérémonie du 1er novembre avait revêtu un ton particulier hier au cimetière des Sablières à Niort. Il s’agissait d’avoir une pensée pour tous les morts mais aussi une plus particulière pour ceux de la Grande Guerre 1914-1918. Il s’agissait d’une des dernières cérémonies devant commémorer le centenaire de celle qui devait être la dernière.

********************

Réunion avec les Parlementaires

28 Septembre 2018

Intervention de Jean Marie PETYT

Vice-président délégué aux affaires sociales

Madame et Messieurs les Parlementaires

Mesdames, Messieurs en vos divers grades fonctions et qualité.

Enfin, les militaires ayant séjourné 120 jours en Algérie de Juillet 1962 à 1964 vont pouvoir prétendre à la carte du combattant. Ils ont tous plus de 75 ans et il était temps de réparer cette injustice,

pour rappel, plus de 500 d’entre ne sont pas rentrés à la maison.

Nous attendons avec impatiente que le décret paraisse ainsi que les modalités d’application.

Nous remercions tous les parlementaires qui ont fait que cette injustice soit réparée

Le conseil d’administration de l’ONAC-VG, qui s’est réuni le 28 juin dernier, a été informé des grandes orientations du Contrat d’objectifs et de performance (COP) 2019-2023 en cours d’élaboration.

A noter que ces axes de travail n’ont pas encore été validés et peuvent donc être encore amendés.

Le COP, qui devrait être soumis à l’approbation du CA, a pour but :

de mieux connaitre et mieux accompagner les ressortissants,

de faciliter l’accès aux droits tout en étant en capacité de mettre en œuvre les décisions gouvernementales,

de valoriser la mémoire en développant des liens vivants entre le monde combattant et la jeunesse,

de moderniser le fonctionnement de l’office en en simplifiant l’organisation, et de renouveler la gouvernance de l’établissement en l’adaptant à l’évolution du monde combattant

Vaste programme, on demande à voir.

Au cours du 1er semestre 2018, 9.669 cartes du combattant ont été attribués durant :

Guerre 39/45        13

Indochine             11

AFN                     1.202

OPEX                  8.593

Parmi ces nouveaux titulaires de la carte 1.623 étaient âgés de plus de 65 ans dont 397 OPEX.

Valeur du point PMI (pension militaire d’invalidité des victimes de Guerre),

Evolution et perte du pouvoir d’achat

La valeur du point de PMI-VG a une incidence sur  :

la retraite du combattant

les pensions militaires d’invalidité

le plafond de la retraite mutualiste du combattant

La valeur du point est indexée sur l’indice d’ensemble des traitements de la fonction publique.

Entre 2010 et le 1er semestre 2018, la valeur du point PMI passait de 13,85 € (au 1/10/2010) à 14,40 € (au 1/10/2017) soit une augmentation de 4,27%. Durant la même période, l’indice de prix à la consommation a augmenté de 8%. Il ressort donc une perte du pouvoir d’achat de la valeur du point de 3,73%.

En 2010, les titulaires de la retraite du combattant étaient 1.335.681 ; ils étaient 1.008.047 en 2017, et 955.208 en 2018.

Ce qui fait 380.473 décès en 8 ans = 47.560 par an X 748,80 € (retraite) = 35.612.928 €

(35 millions 612 milles.928 € )

Si l’on compte 3600 cartes accordées d’où une dépense de 2 millions 695 milles 680 €

Il y a donc une marge importante qui permettrait de régler une fois pour toute nos revendications.

J’attire également votre attention sur la ½ part fiscale accordée aux veuves d’anciens combattant, elles n’y ont pas droit si leur époux est décédé avant 74 ans, il y a là aussi une injustice qui mériterait que l’on s’y attarde.

Le Président de la République, Emmanuel Macron, a décidé de reconnaître la responsabilité de l’Etat dans la mort de Maurice Audin, mathématicien, membre du parti communiste algérien, militant de l’indépendance de l’Algérie.

Maurice Audin apportait son aide aux poseurs de bombes qui ensanglantaient la ville d’Alger et aux rebelles algériens du FLN qui combattaient la France et son armée.

 Arrêté le 11 juin 1957, sur ordre du gouvernement de l’époque qui avait donné aux armées les pouvoirs les plus étendus pour prendre toutes les mesures exceptionnelles commandées par les circonstances, en vue du rétablissement de l'ordre, de la protection des personnes et des biens et de la sauvegarde du territoire et mener ce qui a été appelé la « Bataille d’Alger »

Maurice Audin, a disparu sans laisser de traces

Après l’indépendance de l’Algérie plus de 500 militaires français ont été enlevés par l’armée algérienne et n’ont jamais été retrouvés. 

D’autres, des harkis notamment, ont été torturés à mort alors qu’ils étaient sans défense.

Nous attendons donc  du Président de la République qu’il exige réciproquement des autorités algériennes la reconnaissance des exactions commises par leur armée envers ces militaires, disparus alors que la guerre était terminée.

Une tardive et parcimonieuse poignée de décorations aussi prestigieuses qu’elles soient ne comble pas l’attente légitime de nos compagnons harkis.

Les soldats français qui ont combattu en Algérie n'ont pas oublié les indicibles atrocités commises par certains membres du FLN, tant sur des populations civiles que sur des militaires français tombés vivants entre leurs mains.

Nous ne pouvons que ressentir une vive indignation devant ce qui apparaît comme un nouveau procès fait à notre armée, et aux combattants qui ont agi avec les moyens dont ils disposaient pour mettre hors de nuire les assassins et leurs complices, afin de ramener la paix en Algérie. Cette mission a été accomplie, avec honneur.

Les donneurs de leçons d'aujourd'hui, installés dans leur confortable ignorance et affectant un angélisme de façade, ne savent pas ce qu'est la guerre et son cortège d'horreurs.

Le temps passe et nous ne pouvons-nous cantonner uniquement sur nos souvenirs et commémorations de cette guerre commencée il y a plus de 60 ans. Pourtant de notre vie, nous ne balaierons jamais ce passé, dont beaucoup portent encore les stigmates.

Maintenant quoique l’on y fasse, notre génération fait partie des personnes âgées ! Oui, ce terme parait défavorisant, mais cela est un fait qu’il faut prendre en compte.

Nous avons traversé les bouleversements d’avant et après-guerre 39/45. Nos 20 ans sont passés sous le vent du drapeau de notre pays. Ouvrir le débat sur l’âge de la vieillesse nous conduit à la bataille nationale des anciens. Pour nous, les vétérans d’Afrique du Nord, notre nouvelle mission, c’est d’alerter les pouvoirs publics pour « nous laisser vivre encore un peu », comme tous ceux du reste qui ont mérité de la patrie…

Oui, les amis, à notre âge qu’importent la gloire et les médailles. Ce sont les conditions de vie, le sujet principal des conscrits encore vivants des années 1930 à 1943 !

Notre démarche revient sur les besoins des personnes du 3ème et 4ème âge (puisque c’est notre cas). Les attentes sont nombreuses. Elles atteignent un seuil décisif, en premier lieu, lorsqu’apparait la solitude, le veuvage, la rupture avec les enfants, la famille, les amis, le travail.

Pour les personnes seules, ce sentiment d’inutilité, d’isolement ou d’éloignement rend vulnérable à beaucoup de choses.

Le handicap par exemple : l’infirmité, la mobilité, la maladie. L’habitat (85% des personnes de plus de 70 ans vivent dans leur logement, les transports. Toute une liste d’appels à l’aide et de prévention…

L’Etat ne nous redonnera pas notre jeunesse mais se doit d’assurer une prise en charge vigilante en ce qui concerne l’assistance médicale, l’aide au repas à domicile, les soins, la gratuité des transports urbains, des loisirs selon les revenus…

Ce ne sont pas des privilèges que réclament les anciens combattants, seulement quelques petites priorités et bienveillance dues aux services rendus.

Si la tête est toujours jeune, le reste est, ou va devenir, en situation de dépendance pour la plupart d’entre nous.

L’expérience et la réflexion restent nos points forts mais quel sont leurs poids sur la société actuelle ?

Revenons aux fondamentaux, clame-t-on aujourd’hui. Les anciens ont besoin des jeunes et vice-versa.

Prenons cette devise, rapprochons ceux que l’âge, la culture, la différence, les idées ou le statut social éloignent.

 Ainsi nous irons vers le bien commun pour continuer à vivre.

Merci de votre attention

Jean Marie Petyt

Vice-président UDAC, délégué aux affaires sociales

Président de l'UDCR 79

 

**********************

Niort : l'hommage rendu aux harkis et à leurs familles

Bensaed Rabah et Mohamed Mebrek (à gauche et au milieu) ont déposé une gerbe devant le monument aux morts de Niort. 

Parmi les nombreux dépôts de gerbe ce mardi 25 septembre 2018 à Niort, celui de Stéphane Sinagoga, directeur de cabinet de la préfecture. 

Dans le cadre de la Journée nationale d'hommage aux harkis, une cérémonie s'est déroulée en fin de matinée de ce mardi 25 septembre 2018 au monument aux morts de Niort.

De nombreuses personnalités politiques et militaires (dont le général Guilloton, commandant de l'Ensoa, représentée par un piquet d'honneur) se sont rassemblées en fin de matinée de ce mardi 25 septembre 2018 devant le monument aux morts de Niort. Il s'est agi de rendre hommage aux harkiset à leurs familles dans le cadre d'une Journée nationale qui leur est dédiée.

Plusieurs d'entre eux ainsi que des proches, vivant dans le département, étaient dans l'assemblée.

" L'exigence de vérité "

Représentant la préfète Isabelle David, Stéphane Sinagoga, directeur de cabinet de la préfecture, a lu le message de Geneviève Darrieussecq. La secrétaire d'Etat auprès de la ministre des armées y mentionne le rôle joué par les harkis durant la guerre d'Algérie (1954-1962), " un rôle qui nous oblige ". En proclamant " une reconnaissance pleine et entière ", elle insiste également sur " l'engagement et le courage " des harkis " abandonnés par la France, qui a manqué à son devoir de protection et d'accueil ".

Par la voix du directeur de cabinet de la préfecture, la secrétaire d'Etat insiste sur " l'exigence de vérité " et la nécessité que " la France regarde son passé en face ".

Les harkis sont des supplétifs musulmans engagés par l'armée française durant la Guerre d'Algérie. A l'issue du conflit, on estime qu'ils ont été près de 90.000 à avoir quitté l'Algérie pour s'installer en métropole, dans les conditions plus souvent précaires.

********************

Les anciens combattants AFN de Fenioux au Sénat

*****************

 

NIORT - Il y a 74 ans, la ville libérée

Le 6 septembre 1944, les troupes alliées boutaient l’occupant allemand hors de Niort. Une cérémonie était destinée à le rappeler hier soir au monument aux morts de la place de la Brèche, après un moment de recueillement devant le tristement célèbre bâtiment occupé par la Gestapo, rue Alsace-Lorraine. Le maire Jérôme Baloge a rendu hommage à tous ceux qui ont contribué, de l’intérieur, à ce que la ville retrouve sa liberté.

************************

UDCR - NIORT: Un Marin remplace un Marin

Après quinze années de Porte-Drapeau de la section de Niort, Raymond Ingremeau, Pupille de la Nation et ancien marin se voit dans l'obligation, pour des raisons de santé, de quitter cette fonction.

C'est un autre Marin, Jean Michel Bourguedieu, Capitaine de corvette,  qui a accepté de le remplacer dans l'attente d'un nouveau titulaire, Jean Michel  quitterait les Deux-Sèvres dans un temps non défini.

Merci à Raymond et Bienvenue à Jean Michel.

Version imprimableVersion imprimable | Plan du site
© Jean Marie Petyt